Code abonné :

Sujet :     Recherche :  

pays :   maladie :   vaccin :

Nombre total de nouvelles : 12129

24/08/2017 -
Premier cas de fièvre jaune en Guyane depuis 1998 : la patiente est décédée


Auteur : Claude HENGY  - Biographie et Liens d'intérêt Lu 1532 fois

Dans un communiqué de presse du 22 août 2017, l'Agence régionale de santé Guyane a annoncé que l'Institut Pasteur de Guyane avait confirmé le 21 août un cas de fièvre jaune sur le territoire guyanais, pour la première fois depuis 1998. 

Selon les premières investigations, cette patiente aurait pu être contaminée dans la zone frontalière de l'Oiapoque (commune frontalière située au Brésil). La patiente avait séjourné en forêt près de Saint-Élie et dans la vallée de l'Oyapock. Elle est décédée le 9 août.

De source médicale, la précédente personne décédée de la fièvre jaune en Guyane (en 1998) était une Amérindienne originaire du territoire de Maripasoula (sud-ouest guyanais).

L'Agence régionale de santé et ses partenaires locaux ont mis en place toutes les mesures de gestion (investigation, démoustication...) et d'information nécessaires pour prévenir l'apparition de nouveaux cas.

La direction de la démoustication a commencé ses opérations de démoustication autour des lieux identifiés de transit de la patiente décédée : le Centre Hospitalier de Cayenne, le Centre médico-chirurgical de Kourou, la forêt environnant Saint-Élie, barrage de Petit Saut, le bas Oyapock (Communes de Saint Georges et Ouanary).

L'Agence régionale de santé recommande aux personnes non vaccinées qui présentent des symptômes et qui se sont rendues dans ces lieux depuis le 15 août 2017 de consulter sans tarder leur médecin. Les personnes non vaccinées doivent se faire vacciner.  Elle rappelle que la vaccination est la principale mesure de prévention contre la fièvre jaune.

Depuis 1967, l'entrée en Guyane est subordonnée à la présentation d'un certificat de vaccination antiamarile (fièvre jaune) à jour ou d'un certificat de contre-indication médicale à cette vaccination (article R3115-63 du code de la santé publique).

En mars 2014, l'Organisation mondiale de la santé a adopté une décision stipulant qu'une seule dose d'un vaccin contre la fièvre jaune conférait une protection à vie, ceci ayant pour conséquence une modification du Règlement sanitaire international, avec une validité à vie du certificat international de vaccination contre la fièvre jaune.

Comme l'autorise l'Organisation mondiale de la santé, la France a pris la décision d'appliquer cette modification du Règlement Sanitaire International pour la Guyane à partir du 1er février 2016.

La vaccination contre la fièvre jaune reste obligatoire pour toute personne qui se rend ou séjourne en Guyane et le changement du règlement sanitaire international ne concerne que les rappels. Par conséquent, depuis le 1er février 2016, les voyageurs qui se rendent en Guyane doivent apporter la preuve :

  • d'une vaccination antérieure datant de plus de dix jours attestée par un certificat international de vaccination,
  • ou d'un certificat de contre-indication à cette vaccination.

Source : Agence régionale de santé Guyane ; Médias locaux.

Lien : https://www.guyane.ars.sante.fr/system/files/2017-08/CP%202017%20deces%20fi...

En savoir plus sur : Fièvre jaune - STAMARIL®


Voir d'autres nouvelles sur : Guyane - Fièvre jaune - STAMARIL