Code abonné :

Sujet :     Recherche :  

pays :   maladie :   vaccin :

Nombre total de nouvelles : 10362

13/03/2018 -
Cas d’angiostrongylose après consommation d’escargots insuffisamment cuits à Taïwan


Auteur : Jacques MORVAN  - Biographie et Liens d'intérêt Lu 192 fois

A Taïwan, le 9 mars 2018, les Centers for Disease Control ont notifié 5 cas confirmés d'angiostrongylose chez des travailleurs thaïlandais. Tous les patients avaient consommé des escargots (« apple snails », Ampullariidae) crus ou insuffisamment cuits et sont tous actuellement hospitalisés pour traitement.

Selon l'enquête épidémiologique, 9 travailleurs thaïlandais travaillant dans une usine du sud de Taïwan ont consommé ces escargots collectés autour de l'usine le 26 février. Parmi les travailleurs, 6 ont développé des symptômes sévères : fièvre, maux de tête et raideurs. Ils ont consulté un médecin le 4 et le 5 mars. Cinq cas ont été confirmés au laboratoire.

Les Centers for Disease Control de Taïwan exhorte le public à éviter de manger des aliments crus, à laver les légumes, les fruits et les mains soigneusement avant de manger, et recommandent que les escargots soient bien cuits avant d'être consommés.

Rappels sur l'angiostrongylose

L'angiostrongylose est causée par un nématode (Angiostrongylus cantonensis) dont l'adulte parasite les artères pulmonaires du rat et dont les larves au stade 3 peuvent évoluer chez l'homme en donnant la méningite angiostrongylienne à éosinophiles. Les escargots sont les hôtes intermédiaires primaires, où les larves se développent jusqu'à ce qu'ils soient infectieux. Les humains sont des hôtes accidentels, et peuvent être infectés par l'ingestion de larves dans les escargots crus ou insuffisamment cuits ou d'autres vecteurs (crevettes ou langoustines, crabes, et grenouilles), ou d'eau ou de légumes contaminés. C'est la cause la plus courante de méningite à éosinophiles en Asie du Sud-Est et dans le bassin du Pacifique, ainsi que dans les Caraïbes.

Chez l'homme la maladie, après une incubation muette de 2 à 3 est marquée par l'installation brutale d'un syndrome méningé typique (céphalées, nausées et fièvre élevée) auquel peuvent s'associer une atteinte des paires crâniennes (paralysie faciale, diplopie...) et des troubles de la sensibilité subjective (dysesthésies, paresthésies...). L'évolution se fait presque toujours vers la résolution sans séquelles en quelques semaines.

Par mesure de précaution, il est très important d'éviter de manger des escargots insuffisamment cuits, il faut laver et cuire les légumes, et il faut éviter les mares d'eau qui peuvent être contaminées.

Source : Centers for Disease Control de Taiwan.

Lien : http://www.cdc.gov.tw/english/info.aspx?treeid=bc2d4e89b154059b&nowtree...


Voir d'autres nouvelles sur : Taïwan