Code abonné :

Sujet :     Recherche :  

pays :   maladie :   vaccin :

Nombre total de nouvelles : 12129

13/12/2018 -
Cas de syndrome de fièvre sévère avec thrombocytopénie au Japon


Auteur : Jacques MORVAN  - Biographie et Liens d'intérêt Lu 457 fois

Au Japon, dans la préfecture de Miyazaki un vétérinaire qui présentait  de la fièvre depuis le mois d'août 2018, après avoir traité un chat, a été hospitalisé. Le diagnostic de syndrome de fièvre sévère avec thrombocytopénie [SFTS] a été porté sur le chat par l'école vétérinaire de l'Université de Miyazaki. L'hôpital de référence a également identifié le virus responsable de fièvre sévère avec thrombocytopénie dans l'échantillon de sang prélevé sur le vétérinaire. 

Par ailleurs, une infirmière vétérinaire de la même clinique vétérinaire qui avait traité le chat, a également présenté de la fièvre. Un échantillon de sang prélevé chez elle a également été testé positif pour le virus de la fièvre sévère avec thrombocytopénie. Elle récupéré de ses symptômes après plusieurs jours.

En 2017, le Japon a rapporté le 1er cas mondial de fièvre sévère avec thrombocytopénie causé par un chien. La maladie est potentiellement mortelle pour l'homme.

Rappel sur le syndrome de fièvre sévère avec thrombocytopénie :

Le syndrome de fièvre sévère avec thrombocytopénie (SFTS) est une nouvelle maladie infectieuse d'origine virale confirmée en Corée du Sud, le Japon et Chine (notamment dans les provinces de Henan, Hubei, Shandong, Anhui, Jiangsu et Liaoning). SFTS est du à un Phlebovirus de la famille des Bunyaviridae, transmis par la piqûre de tiques, notamment Haemaphysalis longicornis.

Le virus induit un syndrome comprenant de la fièvre, une thrombocytopénie (baisse du nombre de plaquettes sanguines), une leucopénie (baisse du nombre des globules blancs), des troubles hépatiques et une défaillance viscérale.Le taux de létalité peut atteindre 30 %.Il n'y a actuellement aucun médicament efficace pour traiter la maladie et la meilleure prévention est d'éviter d'être mordu par des tiques. 

Source : Promed.

Lien : http://www.promedmail.org


Voir d'autres nouvelles sur : Japon