Code abonné :

Sujet :     Recherche :  

pays :   maladie :   vaccin :

Nombre total de nouvelles : 11196

01/01/2019 -
Premiers cas de la saison de méningite à méningocoque au Nigéria


Auteur : Jacques MORVAN  - Biographie et Liens d'intérêt Lu 591 fois

Au Nigéria, alors que la saison sèche commence, il faut s'attendre à une augmentation du nombre de cas de méningite cérébro-spinale.

Le National Technical Working Group for Cerebrospinal Meningitis a placé plusieurs États en alerte après l'apparition de 8 nouveaux cas suspects dans l'État de Katsina au cours de la semaine épidémiologique du 9 au 15 décembre 2018. Depuis le 1er octobre 2018, un total de 72 cas suspects ont été signalés dans 10 États dont 9 décès. Quatre cas ont été confirmés et les 4 échantillons étaient positifs pour la bactérie Neisseria meningitidis sérogroupe C.

Sept États (Sokoto, Zamfara, Katsina, Kano, Jigawa, Yobe et Bauchi) des 10 États où ont été signalé des cas suspects en 2018 sont situés dans le nord du Nigeria, le long de sa frontière nord avec le Niger, et 3 (Ebonyi, Bayelsa et Ondo) sont situés dans le sud du Nigéria.
Le nord du pays se trouve dans la ceinture africaine de la méningite de Lapeysonnie, des zones semi-arides de l'Afrique sub-saharienne, où les épidémies de méningite à méningocoque se reproduisent chaque année pendant la saison chaude et sèche, entre décembre et juin.

Rappels sur la méningite à méningocoque 

Des épidémies de méningite saisonnières sont fréquentes dans les pays de « la ceinture de la méningite de Lapeyssonnie » en Afrique sub-saharienne pendant la saison sèche de décembre à juin. Elles déclinent rapidement avec l'arrivée des pluies. Les sérogroupes généralement responsables de ces épidémies sont les A, C et W.

La méningite est transmise par contact direct (par gouttelettes respiratoires). En cas de symptômes (fièvre élevée, maux de tête, raideur de la nuque) il faut consulter immédiatement un médecin pour débuter un traitement antibiotique car l'évolution peut être foudroyante et devenir fatale en quelques heures.

En Afrique des campagnes de vaccinations se font au niveau des pays avec un vaccin monovalent A conjugué (vaccin MenAfriVac), développé dans le cadre du Projet Vaccins Méningite (MVP) est un partenariat entre PATH (une des plus grandes organisations à but non lucratif de la santé mondiale aujourd'hui) et l'Organisation mondiale de la Santé. Ce vaccin est strictement réservé aux populations locales

Pour le voyageur ou le migrant qui prévoit un séjour en zone de transmission deux vaccins quadrivalents conjugués A, C, Y, W (Nimenrix® et Menveo®) sont disponibles pour les adultes et les enfants se rendant dans une zone d'endémie, notamment la « ceinture de la méningite » en Afrique subsaharienne : zones de savane et Sahel, d'ouest en est, du Sénégal à l'Ethiopie, au moment de la saison sèche, favorable à la transmission du méningocoque (habituellement hiver et printemps) ou dans toute autre zone où sévit une épidémie, dans des conditions de contact étroit et prolongé avec la population locale.

Pour le voyageur, des informations détaillées sont disponibles sur les sites Mesvaccins.net ou Medecinedesvoyages.net.

Source : Nigeria Centre for Disease Control (NCDC).

Lien : https://ncdc.gov.ng/themes/common/files/sitreps/a3230ca8bb9fb7c508527fbd32d...

En savoir plus sur : Méningocoques ACWY - BEXSERO® - MENJUGATE 10 µg® - MENJUGATEKIT 10 µg® - MENVEO® - NEISVAC® - NIMENRIX® - VACCIN MENINGOCOCCIQUE A+C®


Voir d'autres nouvelles sur : Nigéria - Méningocoques ACWY - BEXSERO - MENJUGATE 10 µg - MENJUGATEKIT 10 µg - MENVEO - NEISVAC - NIMENRIX - VACCIN MENINGOCOCCIQUE A+C