Code abonné :

Sujet :     Recherche :  

pays :   maladie :   vaccin :

Nombre total de nouvelles : 11196

04/01/2019 -
Journées mondiales de la jeunesse 2019, au Panama : les recommandations du centre européen de prévention et de contrôle des maladies transmissibles


Auteur : Christophe HOMMEL  - Biographie et Liens d'intérêt Lu 269 fois

Au Panama, en 2019, les Journées mondiales de la jeunesse auront lieu du 22 au 27 janvier à Panama City et devraient accueillir un demi-million de personnes. 

L'Église catholique organise cet événement tous les deux ou trois ans avec des messes en plein air et des processions religieuses pour les pèlerins, les prêtres et les religieuses du monde entier. La majorité des participants ont entre 15 et 35 ans. 

Auparavant, 3,5 millions de personnes ont assisté aux Journées mondiales de la jeunesse de Cracovie en Pologne en 2016 et 3,7 millions de personnes à Rio de Janeiro au Brésil en 2013. Il est difficile d'évaluer le nombre d'Européens qui participeront aux Panama.

Lors des rassemblements de masse, les risques sanitaires les plus courants sont liés à des maladies évitables par la vaccination, des maladies gastro-intestinales et des maladies à transmission vectorielle dans des conditions climatiques favorables. L'European Centre for Disease Prevention and Control (ECDC) publie des recommandations à ce sujet.

A. Avant de se rendre au Panama :

Les participants aux Journées mondiales de la jeunesse doivent s'assurer que tous leurs vaccins sont à jour, conformément au calendrier national de vaccination dans leur pays de résidence, avec en particulier :

  • au moins deux doses de vaccin contenant le virus de la rougeole, ainsi que les oreillons, la rubéole ;
  • la vaccination contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et la poliomyélite à jour ;
  • la vaccination contre l'hépatite A et la typhoïde doit également être envisagée ; 
  • en raison du risque de maladies transmises par l'air, les voyageurs peuvent également envisager la vaccination contre la grippe saisonnière et un vaccin contre les méningocoques ACWY.

B. Pendant les Journées mondiales de la jeunesse :

Il est conseillé aux participants de pratiquer une bonne hygiène :

  • se laver souvent les mains à l'eau et au savon, notamment avant chaque repas ;
  • si l'eau n'est pas disponible, des solutions hydro-alcooliques doivent être utilisées. 
  • éviter l'usage de serviettes collectives pour s'essuyer les mains ou le visage ;
  • ne manger que des aliments bien cuits ;
  • éviter la consommation de poissons, coquillages, ou fruits de mer autrement que bien cuits ou frits ;
  • peler soigneusement, à défaut cuire ou désinfecter les fruits et légumes ;
  • pour éviter tout risque de maladie gastro-intestinale, ne boire que de l'eau minérale en bouteille capsulée ou de l'eau traitée (par chloration, par troclosène sodique ou par ébullition) ;

Afin de prévenir les maladies transmises par les moustiques, il convient de respecter les mesures habituelles de lutte anti-vectorielle :

  • port de vêtements couvrants ;
  • répulsifs anti-moustiques, contenant du DEET, sur la peau découverte ;
  • vêtements et moustiquaire imprégnés d'insecticide pour la sieste et la nuit ;
  • les personnes qui utilisent un écran solaire doivent appliquer le répulsif 20 minutes après l'écran solaire.

 Ces mesures préventives sont nécessaires pour réduire le risque d'exposition à la fièvre jaune, aux infections par le virus Zika, à la dengue, à la maladie à virus Chikungunya et au paludisme.

  • Au Panama, le risque de paludisme est principalement associé à Plasmodium vivax toute l'année dans les régions situées le long de la côte atlantique et aux frontières avec le Costa Rica et la Colombie. Pour la ville de Panama, le risque est considéré négligeable.
  • La dengue reste la principale maladie à transmission vectorielle au Panama, l'augmentation saisonnière étant généralement rapportée entre juillet et décembre. 
  • Sur la base de la situation épidémiologique de 2018, la circulation de Zika et de Chikungunya est considérée comme faible (seulement quelque cas sporadiques en 2018). 
  • Un risque de transmission de la fièvre jaune est présent dans certaines régions du Panama notamment dans les zones rurales. La vaccination contre la fièvre jaune est obligatoire à l'entrée si vous arrivez de pays où il existe un risque de transmission de la fièvre jaune et de pays où la flambée de fièvre jaune est active. La vaccination contre la fièvre jaune n'est pas recommandée pour les voyageurs qui visitent des zones situées à l'ouest du canal, Panama City, la région du canal elle-même, ainsi que l'isthme de Balboa et les îles San Blas.

La rage a été signalé chez des animaux domestiques et sauvages, y compris des chauves-souris. Le risque de rage est considéré comme faible pour la plupart des voyageurs, mais ceux-ci doivent éviter tout contact avec des animaux. Si exposé, le traitement doit avoir lieu le plus tôt possible. Le traitement consiste en un traitement local des plaies, une vaccination et une immunisation passive avec des immunoglobulines, le cas échéant.

Une augmentation du nombre de cas d'Hantavirus (virus Choclo) a été signalée dans la province de Los Santos en 2018. Le risque est considéré comme faible pour les participants aux Journées mondiales de la jeunesse, mais des activités en plein air telles que le camping ou la randonnée dans la zone touchée peuvent augmenter le risque d'exposition.

Les pratiques sexuelles sans risque et l'utilisation de préservatifs doivent être encouragées afin d'éviter les infections sexuellement transmissibles telles que la gonorrhée, la syphilis, le VIH et l'hépatite B et C.

C. En cas de symptômes au retour :

Les pèlerins doivent signaler leur séjour au Panama à leur médecin traitant. Les voyageurs nécessitant une hospitalisation dans l'Union européenne après une hospitalisation au Panama devraient déclarer leur séjour précédent afin de ne pas retarder la découverte éventuelle d'infections récentes liées aux soins.

L'European Centre for Disease Prevention and Control suivra de près l'événement par le biais d'activités régulières de renseignement sur l'épidémie du 14 janvier au 3 février 2019 et rendra compte de façon hebdomadaire.

Source : European Centre for Disease Prevention and Control.

Lien : https://www.ecdc.europa.eu/en/news-events/world-youth-day-2019-information-...


Voir d'autres nouvelles sur : Panama