Code abonné :

Sujet :     Recherche :  

pays :   maladie :   vaccin :

Nombre total de nouvelles : 11618

12/02/2019 -
Augmentation des cas de fièvre de la vallée du Rift à Mayotte


Auteur : Jacques MORVAN  - Biographie et Liens d'intérêt Lu 196 fois

A Mayotte, depuis la découverte d'un 1er cas humain de fièvre de la vallée du Rift (RVF, Rift valley fever) en novembre 2018, la maladie continue de se propager dans le département.

Le 6 février, 31 cas humains de fièvre de la vallée du Rift ont été notifiés par le laboratoire du Centre Hospitalier de Mayotte à l'Agence régionale de santé (ARS) Océan Indien. Le nombre de cas humains est passé de 19 à 31 en une semaine.

Par ailleurs, des échantillons prélevés par les services vétérinaires chez les animaux malades ou pendant les avortements ont également permis d'identifier 23 foyers d'animaux infectés (contenant de 1 à 6 ovins ou caprins) principalement situés dans le centre de l'île.

La Préfecture de Mayotte, en collaboration avec l'ARS et la Direction de l'alimentation, de l'agriculture et des forêts de Mayotte (DAAF) rappelle à la population l'importance de la mise en œuvre des recommandations et des actions de la prévention pour se protéger contre la maladie.

Pour les éleveurs et les personnes en contact avec des animaux :

  • se laver les mains avec du savon après le contact avec les ruminants domestiques (bovins, ovins, caprins) ;
  • ne pas manipuler les animaux malades ou avortés, ou des produits d'avortement sans protection ;
  • ne pas manipuler les carcasses d'animaux sans protection ;
  • toujours porter des gants, des lunettes, et surtout un masque pour l'abattage de tout animal. 

Pour la consommation alimentaire :

  • faire bouillir le lait local ;
  • ne pas manger de lait caillé à moins qu'il soit pasteurisé ;
  • se laver les mains après la coupe de la viande ;
  • faire bien cuire la viande ;
  • ne pas consommer la viande d'un animal malade.

Pour vous protéger contre les piqûres de moustiques:

  • utiliser des moustiquaires imprégnées d'insecticides et des répulsifs contenant 50 % de DEET.

Rappels sur la fièvre hémorragique de la vallée du Rift

La fièvre de la vallée du Rift est une zoonose majeure causée par un virus du genre Phlebovirus de la famille des Bunyaviridae. Le virus affecte différentes espèces animales (buffles, chameaux, bovins, caprins et moutons) et peut être transmise à l'homme :

  • soit par contact direct avec le sang ou les fluides corporels animaux lors de l'abattage ou de l'ingestion de viande ou de lait d'animaux contaminés ;
  • soit indirectement par des piqûres d'arthropodes, en particulier par des arthropodes du genre Aedes.

La forme bénigne de fièvre de la vallée du Rift

Chez l'homme, c'est la forme la plus fréquente. Elle survient après une incubation de 2 à 6 jours, et se manifeste sous la forme d'un syndrome pseudo-grippal (fièvre, de myalgies, d'arthralgies et de céphalées) qui dure de 4 à 7 jours.

Dans les formes graves on peut observer :

  • Une forme oculaire (0,5 à 2 %) avec des lésions rétiniennes qui se traduisent par une baisse de la vision ou une gêne visuelle. La maladie peut guérir spontanément sans laisser de séquelles ou provoquer une baisse définitive de leur acuité visuelle.
  • Une méningo-encéphalite (moins de 1 %) avec complications neurologiques graves courantes.
  • Une forme hémorragique (moins de 1 %): 2 à 4 jours après le début de la maladie, le patient présente les signes d'une atteinte hépatique grave avec ictère (jaunisse). Des phénomènes hémorragiques apparaissent ensuite: vomissements de sang, sang dans les selles, purpura ou ecchymoses (provoquées par des saignements cutanés internes), saignements du nez ou des gencives, hémorragies gynécologiques. Le taux de létalité pour ce syndrome hémorragique est élevé et se situe aux alentours de 50 %. Le décès survient habituellement trois à six jours après l'apparition des symptômes.

Source : Promed.

Lien : http://www.promedmail.org


Voir d'autres nouvelles sur : Mayotte