Code abonné :

Sujet :     Recherche :  

pays :   maladie :   vaccin :

Nombre total de nouvelles : 12041

12/08/2019 -
Encéphalite à tiques en Lituanie


Auteur : Jacques MORVAN  - Biographie et Liens d'intérêt Lu 261 fois

En Lituanie, selon des médias locaux, plus de 90 cas d'encéphalite à tiques ont été notifiés au cours du premier semestre 2019.

En 2019 un tiers de plus de cas d'encéphalite à tiques a été notifié par rapport à la même période en 2018.

Le taux de cas d'encéphalite à tiques était 16,6 cas pour 100 000 habitants en 2017, basées sur les dernières données fournies par le Centre européen de prévention et de contrôle (ECDC) dans son dernier rapport épidémiologique annuel.

La répartition par âge et par sexe montre une prédominance des cas chez les 45 à 64 ans et chez les hommes.

L'encéphalite transmise par les tiques présente une tendance saisonnière et en 2017, 78% des cas sont survenus de mai à novembre, et 42%, de juin à août.

Le centre note la plus grande proportion de cas d'encéphalite à tiques dans le groupe d'âge de 45-64 ans et le plus bas parmi les enfants de l'âge de 0-4 ans.

Rappels sur l'encéphalite à tique 

L'encéphalite à tique (TBE) ou méningoencéphalite à tique est une encéphalite virale due à un arbovirus de la famille des Flaviviridae, le TBEV. La transmission est presque exclusivement vectorielle et presque toujours transmise par des tiques, et notamment en Europe par Ixodes ricinus, ou moins souvent par ingestion de lait et produits laitiers non pasteurisés. 

Elle est observée dans certaines régions délimitées d'Europe (principalement en Suède, en Finlande, dans le Nord de la Suisse, en Autriche, dans le Sud de l'Allemagne), en Russie et les pays de l'ex-URSS et en Asie du Nord. La « saison des piqûres de tiques » en Europe s'étend généralement d'avril à octobre (selon les années et le climat, de mars à novembre).

Pour éviter les piqûres de tiques, le voyageur doit prendre certaines précautions :

  • Rester sur des sentiers balisés et éviter les buissons, zones boisées et humides.
  • Préférer des vêtements couvrants (pantalon, manches longues, chaussures fermées).
  • Traiter éventuellement les vêtements avec un insecticide.
  • Protéger les zones de peau exposées avec un répulsif à base de DEET.
  • En fin d'activité, inspecter toutes les parties du corps, afin d'enlever une éventuelle tique dès que possible. Il faut extraire la tique à l'aide d'un tire-tique disponible en pharmacie, ou d'une pince-à-épiler. Il faut éviter d'écraser la tique, de la brûler ou d'appliquer diverses substances.

La vaccination contre l'encéphalite à tiques est recommandée pour tous les voyageurs séjournant en zone rurale ou forestière d'endémie en Europe centrale, orientale et septentrionale, du printemps à l'automne :

  • trois injections à M0, entre M1 et M3 puis entre M5 et M12 ; 
  • le premier rappel dans les 5 ans suivant la 3ème dose (3 ans pour les voyageurs âgés de plus de 60 ans). 
  • il existe une présentation pédiatrique, administrée selon le même schéma à partir de l'âge de 1 an. 

Pour le voyageur, des informations détaillées sont disponibles sur les sites Mesvaccins.netou Medecinedesvoyages.net.

En cas de fièvre, de rougeur de la peau ou d'autres symptômes nouveaux après une piqûre de tique, consulter rapidement un médecin. 

Sources : Promed

Lien : http://www.promedmail.org

En savoir plus sur : Encéphalite à tiques


Voir d'autres nouvelles sur : Lituanie - Encéphalite à tiques