Code abonné :

Sujet :     Recherche :  

pays :   maladie :   vaccin :

Nombre total de nouvelles : 12129

19/11/2019 -
Augmentation des cas de cryptosporidiose en Suède


Auteur : Jacques MORVAN  - Biographie et Liens d'intérêt Lu 131 fois

En Suède, selon l'Autorité de santé publique (Folkhälsomyndigheten) en automne 2019, et particulièrement en novembre, on observe une augmentation du nombre de cas de cryptosporidiose notifiés.

Jusqu'à présent, environ 200 cas ont été signalés en novembre, contre environ 20 à 70 cas pour l'ensemble des années précédentes.

Environ la moitié des régions du pays ont des cas de tous âges, mais ce sont principalement les adultes qui ont été touchés. La plupart des cas ont été signalés dans les comtés de Stockholm, Östergötland, Halland, Uppsala, Jönköping et Västra Götaland.

Les unités de protection contre les infections touchées, l'Agence nationale suédoise pour l'alimentation et l'Autorité de santé publique examinent ensemble l'épidémie afin de déterminer si l'augmentation peut s'expliquer par une source commune d'infection ou par plusieurs sources différentes.

La source d'infection ou les sources sont encore inconnues, mais on pense qu'il s'agit d'un ou de plusieurs aliments largement répandus en Suède. Dans le cadre de l'enquête, les cas sont interrogés sur ce qu'ils ont mangé et bu avant de tomber malade. Les échantillons de patients sont envoyés à l'Autorité de santé publique et analysés pour déterminer le type Cryptosporidium en cause.

Rappels sur la cryptosporidiose

La cryptosporidiose, maladie présente partout dans le monde, est causée par des parasites protozoaires du genre Cryptosporidium : Cryptosporidium hominis et Cryptosporidium parvum. Les sources d'infection chez l'homme sont les animaux domestiques (surtout les veaux, les agneaux, les chevreaux, les porcelets, les poulains et les reptiles). L'origine de la transmission se fait alors par les excréments, à travers les cours d'eau, les pâturages et les jardins, mais aussi par contact direct avec les animaux, leurs sécrétions ou leurs excrétions, par voie fécale-orale. Endémique chez les animaux d'élevage, le parasite est également une source importante de contamination des eaux de surface. L'eau de consommation, les piscines, et les animaux domestiques (les bovins et les ovins en particulier) sont autant de réservoirs pour le pathogène.

La maladie, qui dure de 3 à 15 jours, se présente avec :

  • Des diarrhées abondantes parfois mélangées avec du sang (3 à 10 fois par jour) ;
  • Des douleurs abdominales : coliques ;
  • Des nausées ;
  • Une fièvre légère (38 à 38,5 °C).

Chez les sujets immunodéprimés les diarrhées sont prolongées et peuvent devenir chroniques. Elles peuvent être associées directement ou indirectement au décès du patient.

Il est conseillé d'adopter une bonne hygiène des mains avec un lavage à l'eau savonneuse

  • après être allé à la toilette ;
  • après avoir changé une couche ;
  • après un contact avec des animaux ;
  • après avoir jardiné ;
  • avant de manipuler et de consommer des aliments.

Éviter de boire de l'eau provenant de puits de surface, de rivières, de lacs ou de ruisseaux.

Source : Folkhälsomyndigheten.

Lien : https://www.folkhalsomyndigheten.se/smittskydd-beredskap/utbrott/aktuella-u...


Voir d'autres nouvelles sur : Suède