Code abonné :

Sujet :     Recherche :  

pays :   maladie :   vaccin :

Nombre total de nouvelles : 13776

19/01/2020 -
Foyer épidémique de trichinellose en Italie


Auteur : Jacques MORVAN  - Biographie et Liens d'intérêt Lu 674 fois

En Italie, selon les autorités médicales 90 personnes se sont présentées à l'hôpital des maladies infectieuses Amedeo di Savoia à Turin, Italie du Nord-Ouest entre le 24 décembre 2019 et 10 janvier 2020 après avoir consommé des saucisses crues d'un sanglier traqué dans la région de Val de Suse, à 50 km de Turin, à la fin novembre 2019, où a été confirmé le diagnostic de trichinose (ou trichinellose) 

Tous étaient symptomatiques (fièvre, douleurs musculaires et / ou douleurs abdominales et nausées) ou avaient une éosinophilie dans le sang périphérique.

Le diagnostic a été confirmé par mise en évidence des anticorps IgG spécifiques par immunoblot (Kit Trichinella IgG E / S, EFFEGIEMME, Milan, Italie).

Tous les patients ont été traités par l'albendazole par voie orale 400 mg deux fois par jour pendant 10 jours et 50 mg de prednisone / jour. Très probablement, tous les patients ont été infectés après avoir mangé la viande d'un seul animal.

Rappel sur la trichinellose :

La trichinose ou trichinellose, est une zoonose grave causée par des nématodes parasitaires de la famille Trichinella. Répandu dans le monde entier, Trichinella peut infecter la plupart des mammifères, quelques espèces peuvent également toucher des reptiles et des oiseaux. Bien que les hommes soient susceptibles à toutes les espèces du parasite, le plus répandu est Trichinella spiralis, mais aussi Trichinella pseudospiraliset Trichinella britovi.

Elle est transmise par la consommation de viande de gibier (viande de phacochère, chacal ou d'ours notamment) ou d'animaux domestiques (Cheval ou porcs plus rarement) infectés. Le parasite est transmis quand la viande est mangée crue ou insuffisamment cuite.

Les symptômes peuvent être divisés en deux catégories :

  • ceux qui sont provoqués par les vers situés dans l'intestin il sont alors digestifs : douleurs abdominales, nausées, diarrhées, vomissements. La fièvre est élevée ;
  • ceux qui sont provoqués par leur dissémination dans d'autres organes : myalgies (douleurs musculaires), des maux de têtes, un œdème du visage et un prurit (démangeaisons). Des complications sont possibles : atteinte myocardique et encéphalitique. La maladie est parfois mortelle si le nombre de larves ingérées a été très important.

La prévention de la trichinellose humaine, outre la surveillance des élevages de suidés (famille des cochons, sangliers...), passe par le contrôle vétérinaire des viandes dans les abattoirs, y compris des viandes chevalines.

La prophylaxie individuelle repose sur la cuisson à cœur de la viande. Les larves sont tuées en trois minutes à 58 °C et instantanément à 63 °C. La congélation prolongée à très basse température (15 jours à - 20 °C) détruit la plupart des espèces de Trichinella.

Il est déconseillé de consommer ou d'acheter des produits à base de viande faits maison, notamment les saucisses.

Source : Promed.

Lien : https://promedmail.org


Voir d'autres nouvelles sur : Italie