Code abonné :

Sujet :     Recherche :  

pays :   maladie :   vaccin :

Nombre total de nouvelles : 12852

09/03/2020 -
Cas de portage asymptomatique de coronavirus (SRAS-CoV-2) après guérison d'une COVID-19


Auteur : Claude HENGY  - Biographie et Liens d'intérêt Lu 52216 fois

Les coronavirus sont une grande famille de virus qui provoquent des affections allant d'un simple rhume à des maladies plus graves comme le MERS-COV ou le SRAS.

Le virus identifié en janvier 2020 en Chine est un nouveau coronavirus appelé SRAS-CoV-2. La maladie provoquée par ce coronavirus a été nommée COVID-19 par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

La maladie se transmet par les postillons (éternuements, toux) ou par le contact avec des mains contaminées.

La majorité des études sur la maladie COVID-19 se sont principalement concentrées sur les caractéristiques épidémiologiques, cliniques et radiologiques des patients présentant une infection confirmée. Peu d'attention a été accordée au suivi des patients considérés comme guéris.

Une étude rapportée dans JAMA décrit le suivi post-guérison de deux hommes et deux femmes, professionnels de santé âgés de 30 à 36 ans, qui ont été infectés par le SRAS-CoV-2. Trois d'entre eux ont présenté une fièvre, une toux ou les deux. Un patient était initialement asymptomatique mais a bénéficié d'une tomodensitométrie (scanner) en raison d'une exposition à des patients infectés.

Tous les patients ont présenté un test de détection du SRAS-CoV-2 positif par RT-PCR (une technique détectant le génome du virus) et l'imagerie par tomodensitométrie pulmonaire a montré des opacités en verre dépoli. La gravité de la maladie était légère à modérée.

Les patients ont reçu un traitement antiviral de 75 mg d'oseltamivir pris par voie orale toutes les 12 heures.

Leur guérison a été constatée de 12 à 32 jours après l'apparition des symptômes, répondant aux critères de sortie de l'hôpital ou d'interruption de la quarantaine en Chine avec :

  • absence de fièvre pendant au moins trois jours consécutifs ;
  • disparition de tous les symptômes respiratoires ;
  • amélioration substantielle des lésions exsudatives aiguës révélées par la tomodensitométrie ;
  • négativité de deux tests de RT-PCR consécutifs, espacés d'au moins une journée et effectués sur des échantillons pharyngés.

Après la sortie de l'hôpital ou l'arrêt de la quarantaine, les patients ont été invités à poursuivre le protocole de quarantaine à domicile pendant 5 jours.

Les tests RT-PCR réalisés plusieurs fois avec des kits différents entre 5 et 13 jours plus tard étaient positifs pour les trois patients, alors que ceux-ci restaient asymptomatiques, que leurs lésions radiologiques restaient stables et qu'ils n'étaient pas entrés en contact avec des personnes malades. Les patients ont continué à respecter les mesures d'hygiène prescrites et aucun membre de leurs familles n'a été infecté par le coronavirus.

Bien que l''étude soit limitée à un petit nombre de patients atteints d'une infection légère ou modérée, les auteurs estiment que certains patients guéris pourraient encore être porteurs de virus et qu'il pourrait être nécessaire de réévaluer les critères de sortie de l'hôpital ou d'interruption de la mise en quarantaine. 

Les auteurs suggèrent la réalisation d'autres études de suivi de patients ayant présenté une infection plus grave après la sortie de l'hôpital ou l'arrêt de la quarantaine. Des études longitudinales sur une cohorte plus importante aideraient à mieux comprendre l'histoire de la maladie.

Référence : Lan L et coll. Positive RT-PCR Test Results in Patients Recovered From COVID-19. JAMA 2020 . 

Sources : JAMA ; Journal International de Médecine.

Lien : https://jamanetwork.com/journals/jama/fullarticle/2762452

En savoir plus sur : Covid 19


Voir d'autres nouvelles sur : Chine - Covid 19