Code abonné :

Sujet :     Recherche :  

pays :   maladie :   vaccin :

Nombre total de nouvelles : 14428

07/06/2021 -
Augmentation des cas de cryptosporidiose en Finlande


Auteur : Jacques MORVAN  - Biographie et Liens d'intérêt Lu 78 fois

Les autorités sanitaires de Finlande ont constaté une augmentation des infections à Cryptosporidium. Malgré les restrictions liées à la pandémie de coronavirus et la réduction des voyages, 571 cas de cryptosporidiose ont été recensés en 2020, soit près de 30 fois plus que le chiffre de 2010.

Le Finnish Institute for Health and Welfare (THL) et la Finnish Food Authority (Ruokavirasto) ont enquêté sur les sources d'infections au moyen de questionnaires et de travaux de laboratoire. Cryptosporidium parvum était l'espèce de parasite la plus courante dans les échantillons de patients. Cryptosporidium parvum a augmenté dans le bétail ces dernières années dans le pays. La plupart des personnes infectées avaient été en contact avec des animaux d'élevage qui avaient la diarrhée. Elles ont également signalé que d'autres membres de leur famille se sont sentis mal en même temps.

Les facteurs de risque comprenaient le stockage du fumier près des masses d'eau de surface, l'application de fumier pendant les saisons humides et sur les pâturages près des cours d'eau.

Rappels sur la cryptosporidiose :

La cryptosporidiose, maladie présente partout dans le monde, est causée par des parasites protozoaires du genre Cryptosporidium : Cryptosporidium hominis et Cryptosporidium parvum. Les sources d'infection chez l'homme sont les animaux domestiques (surtout les veaux, les agneaux, les chevreaux, les porcelets, les poulains et les reptiles). 

L'origine de la transmission se fait alors par les excréments, à travers les cours d'eau, les pâturages et les jardins, mais aussi par contact direct avec les animaux, leurs sécrétions ou leurs excrétions, par voie fécale-orale. Endémique chez les animaux d'élevage, le parasite est également une source importante de contamination des eaux de surface. L'eau de consommation, les piscines, et les animaux domestiques (les bovins et les ovins en particulier) sont autant de réservoirs pour le pathogène.

La maladie, qui dure de 3 à 15 jours, se présente avec :

  • Des diarrhées abondantes parfois mélangées avec du sang (3 à 10 fois par jour) ;
  • Des douleurs abdominales : coliques ;
  • Des nausées ;
  • Une fièvre légère (38 à 38,5 °C).

Chez les sujets immunodéprimés les diarrhées sont prolongées et peuvent devenir chroniques. Elles peuvent être associées directement ou indirectement au décès du patient.

Il est conseillé d'adopter une bonne hygiène des mains avec un lavage à l'eau savonneuse :

  • après être allé à la toilette ;
  • après avoir changé une couche ;
  • après un contact avec des animaux ;
  • après avoir jardiné ;
  • avant de manipuler et de consommer des aliments.
  • Éviter de boire de l'eau provenant de puits de surface, de rivières, de lacs ou de ruisseaux.

Source : Food Safety News.

Lien : https://www.foodsafetynews.com/2021/05/finland-tries-to-tackle-cryptosporid...


Voir d'autres nouvelles sur : Finlande