Code abonné :

Sujet :     Recherche :  

pays :   maladie :   vaccin :

Nombre total de nouvelles : 15158

09/08/2021 -
Cas de fièvre récurrente à tiques signalés en Californie


Auteur : Jacques MORVAN  - Biographie et Liens d'intérêt Lu 172 fois

Aux Etats-Unis, les responsables de la santé publique du comté d'El Dorado en Californie recommandent aux résidents et visiteurs de prendre des précautions pour éviter la fièvre récurrente à tiques après l'enregistrement de 2 cas de la maladie au cours des 2 derniers mois. Les deux cas de fièvre récurrente à tiques ont été signalés chez des individus qui avaient séjourné dans des chalets dans la grande région du lac Tahoe.

La fièvre récurrente à tiques est endémique dans de nombreuses régions de Californie, particulièrement dans les zones montagneuses, et est généralement associée au séjour dans des cabanes rustiques.

Rappels sur la fièvre récurrente à tiques :

La fièvre récurrente à tiques est une infection due à une espèce de spirochètes (Borrelia duttoni), transmise à l'homme par des arthropodes vecteurs (tiques molles du genre Ornithodoros) et caractérisée par des épisodes fébriles récurrents.
Les tiques vivent dans les terriers des rongeurs, et contaminent les bergers, les randonneurs, les touristes visitant les parcs nationaux. La bactérie est transmise à l'homme par la salive des tiques lors d'un repas sanguin, et par les sécrétions coxales contaminant le site de piqûre.

Suite à une période d'incubation d'environ 7 jours, la maladie se caractérise par des épisodes récurrents de forte fièvre, maux de tête, douleurs musculaires et articulaires, nausées et vomissements, chaque épisode durant plusieurs jours, suivi d'un intervalle asymptomatique de plusieurs jours. Il peut y avoir jusqu'à 3-4 récidives.
Les complications peuvent inclure une atteinte des poumons (syndrome de détresse respiratoire), du système nerveux central, des yeux, du cœur, et du foie.

Pour éviter les piqûres de tiques, le voyageur doit prendre certaines précautions. La maladie peut être prévenue :

  • en éloignant les rongeurs hors des habitations, 
  • en ne dormant dans aucun bâtiment où il y a des rongeurs
  • en restant sur des sentiers balisés et éviter les buissons, zones boisées et humides.
  • en préférant des vêtements couvrants (pantalon, manches longues, chaussures fermées) et en traitant éventuellement les vêtements avec un insecticide.
  • en protégeant les zones de peau exposées avec un répulsif à base de DEET.

En fin d'activité, inspecter toutes les parties du corps, afin d'enlever une éventuelle tique dès que possible. Il faut extraire la tique à l'aide d'un tire-tique disponible en pharmacie, ou d'une pince-à-épiler. Il faut éviter d'écraser la tique, de la brûler ou d'appliquer diverses substances.

Pour le voyageur, en cas de fièvre, de rougeur de la peau ou d'autres symptômes nouveaux après une piqûre de tique, consulter rapidement un médecin.

Source : Promed.

Lien : https://promedmail.org


Voir d'autres nouvelles sur : Etats-Unis