Code abonné :

Sujet :     Recherche :  

pays :   maladie :   vaccin :

Nombre total de nouvelles : 15853

12/01/2022 -
Le point sur le virus Middelburg en Afrique du Sud


Auteur : Jacques MORVAN  - Biographie et Liens d'intérêt Lu 302 fois

Un article récemment publié dans la revue PLOS Neglected Tropical Diseases fait état d'une étude rétrospective descriptive menée en  Afrique du Sud qui avait pour objectif d'évaluer  l'association possible du virus Middelburg (MIDV) avec des manifestations neurologiques aiguës chez l'homme dans la province de Gauteng où de nombreux cas de chevaux infectés par MIDV avaient été détectés précédemment.

Cent-quatre vingt-sept échantillons de liquide céphalo-rachidien (LCR) collectés entre février et mai 2017 et testés au National Health Laboratory Service (NHLS) pour la recherche d'arbovirus chez des patients présentant des manifestations neurologiques aiguës fébriles ont été inclus dans l’étude. Deux échantillons de sang total prélevé sur EDTA provenant d'étudiants vétérinaires de la Faculté des sciences vétérinaires de l'Université de Pretoria présentant une maladie neurologique fébrile ont également été inclus.Les échantillons ont été testés par RT-PCR en temps réel et séquençage après culture sur cellules Vero.

Le virus MIDV a été détecté par rtRT-PCR dans 3/187 échantillons de LCR de patients hospitalisés dans la municipalité de Tshwane, région du Gauteng, et dans un échantillon sanguin prélevé chez un étudiant vétérinaire. Aucun autre alphavirus n'a été détecté. L'isolement du virus a été tenté pour les quatre échantillons positifs pour le MIDV et a réussi pour un échantillon sanguin et un échantillon de LCR.

Les informations complètes sur les patients n'étaient disponibles que trois cas :

  • Le premier cas était celui d’un homme de 49 ans hospitalisé pour cécité aiguë, faiblesse générale, douleurs corporelles et neuropathie périphérique associée au VIH. Le patient était sous traitement antirétroviral depuis un an. La recherche du virus de la varicelle zona était positive dans le LCR et le patient présentait une sérologie positive vis-à-vis de la syphilis. Il résidait dans une petite ferme à Pretoria, dans une zone rurale à l'extérieur de la ville.
  • Le second échantillon provenait d'un garçon de 2 ans séronégatif pour le VIH qui a été admis à l'hôpital pour des crises tonico-cloniques, des diarrhées et des vomissements. La recherche d’entérovirus dans le LCR était négative. Un diagnostic clinique de gastro-entérite aiguë a été confirmé par une hémoculture positive pour Shigella dysenteriae. Il résidait à Centurion, (situé juste au sud de Pretoria).
  • Le troisième cas concernait une étudiante vétérinaire de 24 ans avec un antécédent d’épendymome traité par chirurgie et radiothérapie qui présentant une toux et un syndrome méningé fébrile. Un échantillon de sang sur EDTA prélevé deux semaines après l'apparition des premiers symptômes s'est révélé positif pour le MIDV contrairement à un échantillon de LCR prélevé au 29éme jour. Au moment de la suspicion de l'infection, elle résidait dans une résidence du campus vétérinaire d'Onderstepoort de l'Université de Pretoria où l’un des chevaux gardés dans les paddocks du campus à proximité de sa résidence présentait des signes fébriles et neurologiques et a été testé positif au MIDV pendant cette période.
  • Le quatrième cas était celui d’une femme de 30 pour laquelle on ne disposait d’aucun renseignement.

Les auteurs concluent que le virus MIDV devrait être étudié en tant qu'agent pathogène humain susceptible de causer ou de contribuer à l'apparition de maladies avec signes neurologiques chez les enfants et adultes. 

Rappels sur le virus Middelburg :

Le virus de Middelburg (MIDV) est un virus du genre Alphavirus de la famille des Togaviridae qui comprend actuellement plus de 30 espèces. Les alphavirus du Nouveau Monde pour la plupart limités aux Amériques [virus de l'Ouest (WEEV), de l'Est (EEEV) et et de l'encéphalite équine vénézuélienne (VEEV)] sont associés à une maladie et à une encéphalite plus graves chez l'homme et l'animal, en particulier chez les équidés. Les alphavirus de l'Ancien Monde [virus o'nyongnyong (ONNV), Chikungunya (CHIKV), Ross River (RRV) et Sindbis (SINV)] sont traditionnellement limités à l'Afrique, à l'Eurasie et à l'Australie et principalement associés à des éruptions cutanées et articulaires, les symptômes persistant souvent pendant des années après l'infection. Les symptômes neurologiques sont rares mais ont été rapportés en lien avec CHIKV.

Le virus de Middelburg (MIDV) a été isolé pour la première fois chez des moustiques Aedes caballus et Ae. (Banksinella) sp. dans la province du Cap oriental d'Afrique du Sud en 1957. Depuis, le MIDV a été isolé de différents moustiques Aedes (Ae.) sp à travers l'Afrique ainsi que d'une tique (Amblyomma variegatum) mais expérimentalement, seul Ae. caballus a réussi à transmettre le MIDV.

Les données provenant d'Afrique australe ont montré que le MIDV pouvait provoquer des maladies graves non seulement chez les chevaux mais aussi chez plusieurs animaux sauvages. Des études sérologiques chez l'homme suggèrent un potentiel zoonotique pour le MIDV mais le potentiel pathologique du MIDV chez l'homme st peu connue.

Référence : Fourie I, Williams J, Ismail A, van Vuren PJ, Stoltz A, Venter M. Detection and genome characterization of Middelburg virus strains isolated from CSF and whole blood samples of humans with neurological manifestations in South Africa.  PLoS Negl Trop Dis. 2022 ; 16(1) : e0010020.

Source : PLOS Neglected Tropical Diseases.

Lien : https://journals.plos.org/plosntds/article?id=10.1371/journal.pntd.0010020


Voir d'autres nouvelles sur : Afrique du Sud