Code abonné :

Sujet :     Recherche :  

pays :   maladie :   vaccin :

Nombre total de nouvelles : 16159

09/05/2022 -
Nouveau cas de légionellose lié à un centre de villégiature à Hawai


Auteur : Jacques MORVAN  - Biographie et Liens d'intérêt Lu 141 fois

A Hawaï, les responsables de la santé ont confirmé un 4è cas de légionellose chez un client ayant séjourné au Grand Islander by Hilton Grand Vacances à Waikiki. Ce cas a été diagnostiqué le 16 avril 2022 chez un résident non hawaïen qui a séjourné à l'hôtel du 16 au 18 avril. Le 1er cas a été diagnostiqué en juin 2021, suivi d'un autre début mars 2022 et d'un 3e cas le 2 avril 2022 (nouvelle n°18999 du 29 mars 2022).

Conseils aux voyageurs

La clé de la prévention de la maladie du légionnaire consiste à réduire le risque de croissance et de propagation des légionella ce qui n'est pas à la portée du voyageur. Cette prévention repose sur deux points, la maintenance des systèmes d'eau des bâtiments et la mise en place de contrôles de la Legionella dans l'environnement hydrique. Dans les pays riches, cette prévention est sous-tendue par un cadre législatif et/ou réglementaire.

Les systèmes d'alimentation en eau des bâtiments et les dispositifs susceptibles de favoriser la prolifération de la Legionella sont notamment les suivants : les douches, les tours de refroidissement (structures contenant de l'eau et un ventilateur dans le cadre de systèmes centralisés de refroidissement de l'air pour des immeubles ou des processus industriels), les bains à remous, les fontaines décoratives et les jeux d'eau dont les systèmes de brumisation collectifs, les réservoirs d'eau chaude et les systèmes de plomberie complexes et de grande taille.

Pour le voyageur, en l'absence de vaccination, la prévention individuelle qui peut être proposée au voyageur est limitée.

  • Avant le voyage, la consultation des alertes diffusées par de nombreux sites de médecine des voyage (dont le site mesvaccins.net) permet de vérifier si des épidémies récentes ont été signalées dans le lieu de destination. Un système de surveillance des infections existe en Europe. Les hébergements où l'infection a été signalée sont publiés en ligne et peuvent être consultés sur le site de l'European Centre for Disease Prévention and Control.
  • Pendant le séjour

 

  1. Le risque d'infection est plus élevé chez les personnes présentant des facteurs de risque (âge supérieur à 50 ans, fumeur ou ancien fumeur, consommation excessive d'alcool, maladie cardiaque, pulmonaire, rénale ou hépatique chronique, cancer, diabète, système immunitaire affaibli par des médicaments ou des maladies) et séjournant dans des logements mal entretenus. Chez les personnes à haut risque l'usage des eaux récréatives devra être évalué (spas, bains à remous …).
  2. Il peut être utile de purger les douches à l'eau chaude, avant d'entrer dans la douche, dans les hôtels ou autre hébergement lorsqu'elles n'ont pas été utilisées récemment. Afin de ne pas être exposé aux aérosols, le pommeau de douche devra être déposé au sol (ou au fond de la baignoire) avant l'ouverture du robinet d'eau chaude (pour les eaux mitigées on sélectionnera la température la plus élevée) et ce en évitant un débit excessif.

 

Vous devez consulter rapidement un médecin si vous développez un syndrome grippal avec fièvre, toux ou essoufflement pendant votre séjour ou jusqu'à deux semaines après votre retour. Vous devez informer le professionnel de santé que vous avez pu être exposé à la légionellose et mentionner la zone que vous avez visitée.

Source : ProMED.

Lien : https://promedmail.org


Voir d'autres nouvelles sur : Hawaii