Code abonné :

Sujet :     Recherche :  

pays :   maladie :   vaccin :

En cours de lecture 14 / 11194

09/03/2019 -
Situation de l’épidémie d’infections à virus Ebola en République démocratique du Congo


Auteur : Jacques MORVAN  - Biographie et Liens d'intérêt Lu 174 fois

En République démocratique du Congo, l'épidémie de maladie à virus Ebola se poursuit avec une intensité modérée. Katwa et Butembo restent les principales zones de santé préoccupantes, tandis que de petites grappes subsistent simultanément dans certains sites géographiquement dispersés. 

Au cours des 21 derniers jours (13 février - 5 mars 2019), 76 nouveaux cas confirmés et probables ont été signalés dans 31 zones sanitaires de neuf agglomérations et villages, notamment : Katwa (44 cas), Butembo (17 cas), Mandima (6 cas), Masereka (3 cas), Kalunguta (2 cas), Beni (1 cas), Vuhovi (1 cas), Kyondo (1 cas) et Rwampara (1 cas). 

La grappe émergente dans la zone de santé de Mandima se trouve dans un village qui n'a jamais été touché, avec 5 des cas récents liés épidémiologiquement et le sixième cas probablement exposé à Butembo, néanmoins, le risque de propagation se poursuit. 

De même, des cas récents (2 confirmés et 1 probable) à Masereka proviennent d'une chaîne de transmission de Butembo

Le 5 mars, 907 cas de maladie à virus Ebola (841 confirmés et 66 probables) ont été notifiés, dont 569 décès (létalité : 63 %), dont 57 % (514 cas) étaient des femmes et 30 % (273 cas) des enfants âgés de moins de 18 ans. 

Les cas ont été notifiés dans 121 des 301 zones de santé réparties dans 19 districts de santé des provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri

Une proportion importante des cas continue de toucher des personnes qui n'étaient pas encore identifiées comme contacts, ce qui souligne la nécessité de maintenir une surveillance renforcée afin d'identifier les chaînes de transmission.
Le risque général d'introduction et de propagation de la maladie à virus Ebola dans l'Union européenne est très faible. Toutefois, le risque ne peut être éliminé qu'en mettant fin à la transmission au niveau local.
L'Organisation mondiale de la santé estime que le risque de propagation est faible au niveau mondial mais reste très élevé aux niveaux national et régional.

Cas confirmés et probables d'infection à virus Ebola, province du Nord-Kivu et de l'ituri

le 3 mars 2019

Source : Organisation mondiale de la santé.

Lien : https://www.who.int/csr/don/7-march-2019-ebola-drc/en/


Voir d'autres nouvelles sur : République Démocratique du Congo