Code abonné :

Sujet :     Recherche :  

pays :   maladie :   vaccin :

En cours de lecture 16 / 10970

11/03/2019 -
Premiers cas d’infection à virus Barmah Forest en Tasmanie, Australie


Auteur : Jacques MORVAN  - Biographie et Liens d'intérêt Lu 69 fois

En Australie, pour la première fois 2 cas d'infection au virus Barmah Forest ont été rapporté cette année 2019 en Tasmanie. Trois autres cas sont à l'étude.

Au cours des 5 dernières années, 2 cas ont été notifiés.
Le Service de la santé publique recommande aux personnes vivant et voyageant sur la côte est de se protéger contre les moustiques. 

Rappels sur le virus Barmah Forest :

Le virus Barmah Forest est un virus qu'on trouve uniquement en Australie. C'est un arbovirus du genre Alphavirus de la famille des Togaviridae. Il est transmis aux humains par la piqûre de moustiques infectés (Culex annulirostrisOchlerotatus vigilax, Aedes camptorhynchus, Coquillettidia spp), et il n'existe pas de transmission interhumaine. Le virus est probablement hébergé par des oiseaux sauvages ou des marsupiaux.

Les symptômes de l'infection sont la fièvre, une éruption cutanée, des gonflements articulaires, des douleurs musculaires. Les premiers signes surviennent 7 à 10 jours après la contamination. La fièvre et les signes généraux disparaissent généralement en quelques jours à une semaine, mais d'autres symptômes comme les douleurs articulaires peuvent persister jusqu'à six mois.

Il est conseillé aux voyageurs de se protéger des piqûres de moustique en journée. Il convient de respecter les mesures habituelles de lutte anti-vectorielle :

  • port de vêtements couvrants ;
  • répulsifs anti-moustiques, contenant du DEET, sur la peau découverte ;
  • vêtements et moustiquaire imprégnés d'insecticide pour la sieste et la nuit ;
  • les personnes qui utilisent un écran solaire doivent appliquer le répulsif 20 minutes après l'écran solaire.

Les plus à risque sont les bébés, les jeunes enfants, les touristes et ceux qui vivent ou campent près des marais et des systèmes fluviaux.

Source : Promed.

Lien : http://www.promedmail.org


Voir d'autres nouvelles sur : Australie