Code abonné :

Sujet :     Recherche :  

pays :   maladie :   vaccin :

En cours de lecture 1 / 10970

11/03/2019 -
Fièvre de la vallée du Rift à Mayotte : 82 cas humains


Auteur : Claude HENGY  - Biographie et Liens d'intérêt Lu 109 fois

A Mayotte, du 22 novembre 2018 au 01 mars 2019, les autorités sanitaires ont notifié 82 cas humains biologiquement confirmés, sans décès, de fièvre de la vallée du Rift (RVFV).
Tous les cas sont autochtones. 

Parmi les 63 cas pour lesquels on dispose d'informations sur le sexe et l'âge, 50 sont des hommes et 13 des femmes, âgés de 10 à 74 ans. La plupart des cas concernent principalement les régions du centre-ouest et du nord de Mayotte.

Les prélèvements effectués par les vétérinaires sur des animaux malades ou lors d'avortements ont permis d'identifier 39 foyers d'animaux malades (dont 30 foyers bovins). Les foyers animaux sont principalement localisés dans le centre et le nord-ouest de l'île.
Selon le Centre français de recherche agronomique pour le développement international, la séroprévalence de la fièvre de la vallée du Rift chez les ruminants a diminué de 2008 à 2017, mais a augmenté de manière significative en 2017 2018 (3,6 %) et 2018 et 2019 (10,1 %).

Pour éviter une contamination, il est recommandé :

Pour les éleveurs et les personnes en contact avec les animaux : 

  • de se laver les mains avec du savon après contact avec des ruminants domestiques (bovins, ovins, caprins) ;
  • de ne pas manipuler sans protection des animaux malades ou ayant avorté, ni les produits d'avortements ;
  • de ne pas manipuler les carcasses d'animaux sans protection ;
  • de porter obligatoirement des gants, des lunettes couvrantes et surtout un masque pour l'abattage de tout animal (les animaux infectés  peuvent ne présenter aucun signe, alors qu'ils peuvent transmettre le virus).

Pour l'alimentation :  

  • de faire bouillir le lait ;
  • de ne pas consommer de lait caillé sauf s'il a été bouilli puis caillé par ferments lactiques ;
  • de se laver les mains après découpe de la viande ;
  • de ne pas consommer de viande non cuite ;
  • de ne pas consommer la viande d'un animal malade.

Pour se protéger des piqûres de moustiques : 

  • éliminer les gîtes larvaires, vider tous les récipients qui peuvent contenir de l'eau ;
  • porter des vêtements couvrants ;
  • utiliser des répulsifs anti-moustiques, contenant du DEET, sur la peau découverte ;
  • porter des vêtements et moustiquaire imprégnés d'insecticide pour la sieste et la nuit ;
  • les personnes qui utilisent un écran solaire doivent appliquer le répulsif 20 minutes après l'écran solaire.

En cas d'apparitions de symptômes :

  • consulter immédiatement son médecin traitant 

Répartition géographique des cas humains (étoiles) et des foyers d'épizootie chez les bovins (triangles) et les petits ruminants (diamants) 

                                                Agence de santé de l'Océan indien

La détection des cas autochtones à Mayotte n'est pas une surprise, mais la survenue de 82 cas sur une courte période est préoccupante car les conditions météorologiques actuelles (saison des pluies de novembre à mars) sont favorables aux vecteurs.

Sources : Outbreak News Today ; Santé publique France ; Agence de Santé Océan Indien ; Maladies infectieuses émergentes ; Université de la Réunion ; Organisation mondiale de la santé animale ; European Centre for Disease Prevention and Control.

Lien : http://outbreaknewstoday.com/rift-valley-fever-mayotte-82-human-cases-67169...


Voir d'autres nouvelles sur : Mayotte