Code abonné :

Sujet :     Recherche :  

pays :   maladie :   vaccin :

En cours de lecture 17 / 11112

10/04/2019 -
Évolution des foyers épidémiques de rougeole dans le monde


Auteur : Claude HENGY  - Biographie et Liens d'intérêt Lu 212 fois

Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (European Centre for Disease Prevention and Control) vient de publier son rapport épidémiologique sur la rougeole en Europe. Il rassemble des données de surveillance de la rougeole par l'intermédiaire du Système européen de surveillance (TESSy) pour 24 pays de l'Union européenne (UE) ou de l'Espace économique européen (EEE).

Les cas de rougeole concernent principalement des populations non vaccinées, adultes et enfants. De grandes épidémies avec des décès sont en cours dans des pays qui avaient précédemment éliminé ou interrompu la transmission endémique.

Les épidémies se poursuivent en Bulgarie, en République Tchèque, en France, en Lituanie, en Irlande, en Pologne,et en Slovaquie. 

De nouveaux cas ont été signalés au Luxembourg, à Malte et au Liechtenstein. 

La plupart des cas sont notifiés en Roumanie (736 cas), en France (561 cas), en Pologne (554 cas), en Lituanie (397 cas), en République tchèque (298 cas) eten Bulgarie (297 cas ).

En 2019, 4 décès ont été signalés dans l'UE en Roumanie (3 décès) et en France (1 décès).

Les mises à jour pertinentes en dehors des pays de l'UE / EEE sont fournies pour le Belarussie, la République de Macédoine du Nord, la Serbie, l'Ukraine, Madagascar, les États-Unis, Hong Kong, le Japon et les Philippines.

A. Résumé épidémiologique pour les pays de l'Union européenne 

En Allemagne :

Le 10 mars, les autorités sanitaires ont notifié 203 cas de rougeole, depuis de début de l'année. Parmi les cas, 81 (41 %) ont été signalés dans la région de Rhénanie du Nord-Westphalie.

En Autriche :

Le 27 mars, les autorités sanitaires ont notifié 59 cas de rougeole depuis de début de l'année. Les cas sont notifiés en Haute-Autriche, à Salzbourg, en Styrie, au Tyrol, au Vorarlberg et à Vienne. En 2018, l'Autriche a notifié 77cas de rougeole dans tous les états fédéraux et 12 % (9 cas) des cas étaient des professionnels de la santé.

En Belgique :

Le 22 février, les autorités sanitaires ont notifié 83 cas de rougeole depuis de début de l'année. Les cas sont notifiés à Bruxelles (24 cas), en Flandre, province flamande (9 cas), la province d'Anvers (7 cas) et la province wallonne (18 cas). Certains cas sont des jeunes adultes ayant voyagé en France. En 2017, la Belgique a notifié 298 cas, dont 36 (12 %) étaient des professionnels de la santé de la santé.

En Bulgarie : 

Le 7 avril, les autorités sanitaires ont notifié 297 cas de rougeole depuis de début de l'année.

Selon le ministère de la Santé, 21 échantillons ont été génotypés et tous sont de génotype B3, variante Dublin-4299.
Ce génotype est prédominant en Italie, en Allemagne et en Grèce.
Aucune donnée n'était disponible sur le nombre de professionnels de la santé touchés.

Au Danemark :

Le 3 avril les autorités sanitaires ont notifié 11 cas de rougeole depuis de début de l'année. 

En Espagne :

Le 24 mars les autorités sanitaires ont notifié 25 cas de rougeole, depuis de début de l'année.

En Estonie :

Les autorités sanitaires ont notifié 9 cas de rougeole en janvier et février. 

En Finlande :

Le 3 avril, les autorités sanitaires ont notifié 6 cas de rougeole depuis de début de l'année. 

En France :

Le 3 avril, les autorités sanitaires ont notifié 561 cas de rougeole, dont un décès, depuis de début de l'année. 

En Hongrie :

Le 24 mars, les autorités sanitaires ont notifié 12 cas de rougeole, depuis de début de l'année. Aucun cas n'a été notifié pendant la même période en 2018, 21 cas notifiés pour l'année. Le dépistage de plus de 2 000 travailleurs de la santé en 2017 a révélé qu'environ 9,4 % non protégés contre la rougeole.

En Irlande :

Le 30 mars, les autorités sanitaires ont notifié 44 cas de rougeole, depuis de début de l'année. Des foyers épidémiques de rougeole ont été confirmées en février et mars 2019 à Donegal et à Dublin.

En Islande :

Le 20 mars les autorités sanitaires ont notifié 7 cas de rougeole, depuis de début de l'année.

En Italie :

Le 28 février, les autorités sanitaires ont notifié 331 cas de rougeole, depuis de début de l'année.

Les cas ont été notifiés dans 15 régions mais la moitié d'entre eux provenaient de Lombardie (105 cas) et la région du Latium (70 cas). Parmi les 331 cas, 13 (3,7 %) concernaient des professionnels de la santé (âge médian 29 ans) et 5 cas parmi les travailleurs scolaires.

Au Liechtenstein : 

En mars les autorités sanitaires ont notifié 1 cas de rougeole, depuis de début de l'année. 

En Lituanie :

Le 4 avril les autorités sanitaires ont notifié 397 cas de rougeole, depuis de début de l'année. Selon les médias citant les autorités de santé, la majorité des cas sont rapportés dans le comté de Kaunas (260 cas). Le statut vaccinal de la plupart des cas d'adultes est inconnu et la majorité des enfants n'ont pas été vaccinés. Auparavant, les médias rapportaient des cas suspects de rougeole parmi les professionnels de la santé. Cependant, le nombre de ces cas n'est pas signalé.

Au Luxembourg :

Le 19 mars, les autorités sanitaires ont notifié 5 cas de rougeole, depuis de début de l'année.

A Malte :

Le 19 mars, les autorités sanitaires ont notifié 3 cas de rougeole, depuis de début de l'année.

En Norvège :

Le 4 avril les autorités sanitaires ont notifié 9 cas de rougeole, depuis de début de l'année. Selon des médias locaux, un professionnel de santé aurait été contaminé par le virus.

En Pologne :

Le 31 mars, les autorités sanitaires ont notifié 554 cas de rougeole, depuis de début de l'année. En 2018, 339 cas ont été notifiés.

En Roumanie :

Le 5 avril les autorités sanitaires ont notifié 736 cas de rougeole, dont 3 décès, depuis de début de l'année. Depuis le début de l'épidémie en octobre 2016 la Roumanie a notifié 16 336 cas de rougeole, dont 62 décès.

En Slovaquie :

Le 19 mars les autorités sanitaires ont notifié 133 cas de rougeole, depuis de début de l'année. Les foyers sont notifiés dans les régions de Presov et de Kosice. Depuis le début de l'épidémie en septembre 2018, la Slovaquie avait notifié 159 cas de rougeole.

En Suède : 

Le 5 avril les autorités sanitaires ont notifié 2 cas de rougeole (survenus en février), depuis de début de l'année

En République Tchèque :

Le 17 mars les autorités sanitaires ont notifié 298 cassuspects de rougeole, dont 279 biologiquement confirmés depuis de début de l'année. 

La plupart des cas sont rapportés par Prague (97 cas) suite à l'épidémie qui a débuté en 2018.

En Suisse :

Le 2 avril les autorités sanitaires ont notifié 104 cas de rougeole, depuis de début de l'année. Selon des médias locaux, l'épidémie évoluerait en trois foyers locaux.

B. Résumé épidémiologique pour les pays européens en dehors de l'Union européenne

En Biélorussie : 

Le 3 avril, selon des médias citant les autorités de santé, les autorités ont notifié 40 cas de rougeole, depuis de début de l'année.

En République de Macédoine du nord :

Les autorités sanitaires ont notifié 835 cas de rougeole, dont 3 décès, depuis de début de l'année. La majorité des cas sont notifiés de Skopje (619 cas).

En Serbie :

Le 29 mars les autorités sanitaires ont notifié 5 786  cas de rougeole, dont 15 décès,depuis de début de l'épidémie en octobre 2017, incluant les cas en provenance du Kosovo.

En Ukraine :

Le4 avril les autorités sanitaires ont notifié 37 328 cas de rougeole, dont 14 décès, depuis de début de l'année. Parmi les cas signalés, 17 016 étaient des adultes et 20 312 étaient des enfants. Après plusieurs semaines de recul, le taux de rougeole en Ukraine augmente à nouveau. La plupart des cas ont été signalés dans les régions suivantes: ville de Kiev et région de Kiev, régions de Lviv, Khmelnitski et Riven.

C. Résumé épidémiologique pour les pays d'Afrique :

Le 31 mars 2019, selon le bureau régional pour l'Afrique, de l'Organisation mondiale de la santé, des épidémies de rougeole ont été notifiées en Afrique centrale.Tchad, République Démocratique du Congo, Ethiopie, Guinée, Kenya, Libéria, Madagascar, Mali,Maurice, Nigéria, Soudan du Sud, Ouganda et Zambie.

Les autorités sanitaires de Madagascar ont notifié 79 274 cas de rougeole, dont au moins 926 décès (selon médias) entre le 3 septembre 2018 et le 22 février 2019. Dans le même temps d'autres médias ont rapporté plus de 83 000 cas de rougeole à Madagascar au 25 mars 2019.

D. Résumé épidémiologique pour les pays des Amériques :

Le 17 mars, selon l'Organisation panaméricaine de la santé/Organisation mondiale de la santé, 321 cas confirmés de rougeole ont été notifiés dans 10 pays depuis le début de l'année. La majorité des cas (206 cas) ont été notifiés par les Etats-Unis et le Venezuela (40 cas).

Le 4 avril, les États-Unis ont notifié 465 cas de rougeole confirmés dans 19 États depuis le début de l'année. Le nombre de cas a plus que doublé depuis le rapport national du 21 février 2019. Des cas ont été signalés parmi les États suivants : Arizona, Californie, Colorado, Connecticut, Floride, Géorgie, Illinois, Indiana, Kentucky, Massachusetts, Michigan, Missouri, Nevada, New Hampshire, New Jersey, New York, Oregon, Texas et Washington.

E. Résumé épidémiologique pour les pays du Pacifique :

Le 20 février 2019, selon le Bureau régional du Pacifique Occidental de l'Organisation mondiale de la santé, des cas de rougeole avaient été signalés en Australie,Cambodge, Chine, Hong Kong, Macao, Japon, Malaisie, Nouvelle-Zélande, République démocratique populaire lao, Philippines et Singapour.

A Hong Kong :

Le territoire connaît une épidémie qui a débuté à l'aéroport de Hong Kong en mars de cette année. Le 5 avril, les autorités sanitaires ont notifié 50 cas de rougeole, dont 23 à l’aéroport.

Au Japon :

Le pays connaît l'une des plus importantes épidémies de rougeole de la décennie avec 221 cas dnotifiés le 20 février. Sur les 221 cas, 197 (89 %) ont été biologiquement confirmés. La plupart des cas ont été notifiés dans les préfectures d'Osaka (77 cas), de Mie (49 cas), d'Aichi (20 cas) et de Tokyo (14 cas).

Aux Philippines : 

Selon le rapport UNICEF-OMS, entre le 1er janvier et le 26 mars, les autorités sanitaires ont notifié 25 676 cas de rougeole, dont 355 décès. La majorité des cas signalés (54 %) et des décès (84 %) étaient des enfants de moins de 5 ans. L'épidémie actuelle de rougeole a débuté fin 2017 à Mindanao. les activités de vaccination en 2018 ont été inefficaces pour faire face à l'épidémie car l'activité de vaccination a été réalisée dans une ambiance d'hésitation accrue à la vaccination, en raison de la controverse sur le vaccin contre la dengue.

F. Rappels sur la rougeole

La rougeole, maladie très contagieuse, reste une cause importante de décès chez les jeunes enfants dans le monde, en dépit de la disponibilité d'un vaccin efficace. Elle est causée par le virus de la rougeole, qui appartient au genre Morbillivirus, de la famille des Paramyxovirus. Le virus est transmis par contact direct et par l'air, infectant les muqueuses puis se propageant à tout l'organisme. La rougeole est une maladie strictement humaine, sans réservoir animal.

Bien que généralement bénigne, la rougeole peut occasionner de graves complications, telles que des encéphalites et des pneumonies, et peut dans de rares cas être mortelle en Europe (la mortalité étant beaucoup plus élevée en Afrique intertropicale). Une protection proche de 100 % est obtenue après deux doses d'un vaccin trivalent rougeole-oreillons-rubéole.

Le premier signe de l'infection par le virus de la rougeole est en général une forte fièvre, qui apparaît environ 10 à 12 jours après l'exposition et persiste 4 à 7 jours. Au cours de ce stade initial, le tableau peut comporter une rhinorrhée (nez qui coule), de la toux, des yeux rouges et larmoyants et de petits points blanchâtres sur la face interne des joues. L'éruption apparaît plusieurs jours plus tard, habituellement sur le visage et le haut du cou. En trois jours environ, elle progresse pour atteindre les mains et les pieds. Elle persiste 5 à 6 jours avant de disparaître. On l'observe en moyenne 14 jours après l'exposition au virus, dans un intervalle de 7 à 18 jours.

La plupart des décès sont dus aux complications de la maladie. Celles-ci sont plus fréquentes avant l'âge de 5 ans ou chez l'adulte de plus de 20 ans. Parmi les complications les plus graves, on observe des cécités, des encéphalites, des diarrhées importantes (susceptibles d'entraîner une déshydratation), des otites et des infections respiratoires graves comme la pneumonie.

En France, la vaccination contre la rougeole, désormais obligatoire pour tout nourrisson né depuis le 1er janvier 2018, nécessite l'administration de deux doses d'un vaccin trivalent ROR (rougeole-oreillons-rubéole) : une première dose à l'âge de 12 mois et une seconde dose entre 16 et 18 mois. Afin d'étendre la protection, toute personne née depuis 1980 devrait aussi avoir reçu deux doses de vaccin.

La vaccination des voyageurs contribue à éviter la transmission ou la dissémination de la maladie dans d'autres pays.

Pour savoir si la vaccination contre la rougeole est recommandée dans sa situation et pour savoir si elle est bien protégée, toute personne peut créer pour elle-même ou ses enfants un carnet de vaccination électronique (CVE) sur le site MesVaccins.net. Le CVE intègre un système expert précis et exhaustif. Il est disponible sur ordinateur de bureau ou sur smartphone (interface mobile, applications iPhone et Android). Grâce à l'Union régionale des professionnels de santé médecins libéraux de la région Auvergne-Rhône-Alpes, les professionnels de santé disposent également depuis peu d'une application mobile leur permettant d'accéder à un diagnostic vaccinal personnalisé et de valider les CVE des patients.

Compte tenu de la circulation actuelle de la rougeole en Europe, de la tendance au cours des dernières années et du fait que la couverture vaccinale pour la première et la deuxième dose est sous-optimale, l'European Centre for Disease Prevention and Control estime que la transmission de la rougeole devrait se poursuivre, avec exportation et importation mutuelles entre les États membres ou de l'Espace économique européen et des pays tiers.

Sources : European Centre for Disease Prevention and Control ; Instituts nationaux de santé publique ; Organisation mondiale de la santé ; Médias locaux.

Lien : https://ecdc.europa.eu/en/home

En savoir plus sur : Rougeole - M-M-RVAXPRO® - PRIORIX®


Voir d'autres nouvelles sur : Rougeole - M-M-RVAXPRO - PRIORIX