Code abonné :

Sujet :     Recherche :  

pays :   maladie :   vaccin :

En cours de lecture 21 / 13513

11/09/2020 -
Augmentation des cas d'encéphalite à tiques en Allemagne


Auteur : Jacques MORVAN  - Biographie et Liens d'intérêt Lu 155 fois

Les cas d'encéphalite à tiques (TBE) sont en augmentation en Allemagne. A ce jour, plus de 530 cas humains ont été signalés à l'agence gouvernementale allemande Robert Koch-Institute. Environ 90 % des cas ont été signalés dans deux régions, le Bade-Wurtemberg et la Bavière

Les analyses montrent que les districts les plus gravement touché sont situés à des altitudes de plus de 550-600 mètres. Dans ces districts, une augmentation importante du nombre de cas humains par rapport aux années précédentes est signalée. 

La situation de la covid 19 a poussé de nombreux Allemands à passer leurs vacances en Allemagne, en particulier dans les zones de loisirs montagneuses du sud du pays avec une exposition accrue aux tiques et un risque d'infection TBE : les Alpes, la forêt bavaroise, le Jura souabe et les montagnes de la Forêt-Noire. 

Le changement climatique au cours des dernières années, avec des températures record et des hivers doux permet une pullulation des tiques et une circulation virale intensifiée chez les rongeurs. 

Les recommandations actuelles de vaccination TBE pour les habitants et les visiteurs doivent être revues et adaptées à la nouvelle situation épidémiologique. 

Rappels sur l'encéphalite à tique.

L'encéphalite à tique (TBE) ou méningoencéphalite à tique est une encéphalite virale due à un arbovirus de la famille des Flaviviridae, le TBEV. La transmission est presque exclusivement vectorielle et presque toujours transmise par des tiques, et notamment en Europe par Ixodes ricinus, ou moins souvent par ingestion de lait et produits laitiers non pasteurisés. 

Elle est observée dans certaines régions délimitées d'Europe (principalement en Suède, en Finlande, dans le Nord de la Suisse, en Autriche, dans le Sud de l'Allemagne), en Russie et les pays de l'ex-URSS et en Asie du Nord. La « saison des piqûres de tiques » en Europe s'étend généralement d'avril à octobre (selon les années et le climat, de mars à novembre).

Pour éviter les piqûres de tiques, le voyageur doit prendre certaines précautions :

  • Rester sur des sentiers balisés et éviter les buissons, zones boisées et humides.
  • Préférer des vêtements couvrants (pantalon, manches longues, chaussures fermées).
  • Traiter éventuellement les vêtements avec un insecticide.
  • Protéger les zones de peau exposées avec un répulsif à base de DEET.
  • En fin d'activité, inspecter toutes les parties du corps, afin d'enlever une éventuelle tique dès que possible. Il faut extraire la tique à l'aide d'un tire-tique disponible en pharmacie, ou d'une pince-à-épiler. Il faut éviter d'écraser la tique, de la brûler ou d'appliquer diverses substances.

La vaccination contre l'encéphalite à tiques est recommandée pour tous les voyageurs séjournant en zone rurale ou forestière d'endémie en Europe centrale, orientale et septentrionale, du printemps à l'automne :

  • trois injections à M0, entre M1 et M3 puis entre M5 et M12 ; 
  • le premier rappel dans les 5 ans suivant la 3ème dose (3 ans pour les voyageurs âgés de plus de 60 ans) ;
  • il existe une présentation pédiatrique, administrée selon le même schéma à partir de l'âge de 1 an. 

Source : ProMED.

Lien : https://promedmail.org

En savoir plus sur : Encéphalite à tiques - ENCEPUR® - TICOVAC 0,25 ml ENFANTS® - TICOVAC 0,5 ml ADULTES®


Voir d'autres nouvelles sur : Allemagne - Encéphalite à tiques - ENCEPUR - TICOVAC 0,25 ml ENFANTS - TICOVAC 0,5 ml ADULTES