Code abonné :

Sujet :     Recherche :  

pays :   maladie :   vaccin :

En cours de lecture 10 / 13513

14/09/2020 -
Augmentation des cas d'infection à Vibrio vulnificus dans le Connecticut aux Etats-Unis


Auteur : Jacques MORVAN  - Biographie et Liens d'intérêt Lu 86 fois

Aux Etats-Unis, les responsables de la santé de l'État du Connecticut ont émis un avertissement à l'intention du public des zones côtières sur les dangers potentiels d'une exposition à l'eau salée ou saumâtre le long de Long Island Sound, en raison d'un nombre inhabituellement élevé d'infections à Vibrio vulnificus.

Depuis le mois de juillet 2020, cinq cas d'infections à Vibrio vulnificus ont été signalés au ministère de la Santé publique (1 cas en juillet, 4 en août). Les patients (4 hommes et 1 femme) résident dans les comtés de Fairfield (1), Middlesex (1) et New Haven (3). Ils sont âgés de 49 à 85 ans (médiane de 73 ans ).

Deux patients avaient une septicémie et 3 avaient des infections graves des plaies. Les 5 patients ont été hospitalisés. Aucun décès n'a été signalé.

Les 5 cas ont signalé une exposition à de l'eau salée ou saumâtre pendant des activités telles que la natation, la pêche au crabe ou la navigation de plaisance. Les 5 patients avaient des plaies préexistantes ou de nouvelles plaies au cours de ces activités, qui ont conduit aux infections par Vibrio.

La bactérie Vibrio vulnificus se trouve dans les milieux estuariens et est associée à diverses espèces marines comme le plancton, les crustacés (huîtres, palourdes et crabes) et les poissons.

La maladie résulte le plus souvent de l'infection des plaies, soit par contamination d'une plaie ouverte avec l'eau de mer hébergeant la bactérie, soit par lacération de la peau par le corail ou par un poisson. L'infection peut également survenir après ingestion d'eau contaminée par la bactérie.

Il s'agit d'une bactérie très virulente qui peut causer trois types d'infection :

  • Une gastro-entérite, après avoir mangé des fruits de mer comme les huitres, associant vomissements, diarrhée et douleurs abdominales ;
  • Une infection nécrosante des plaies consécutive à une baignade avec une peau lésée ou par blessure par des poissons à épines (tilapia), survenant 24 heures après le contact ;
  • Une septicémie invasive après avoir mangé des coquillages crus ou peu cuits, en particulier des huîtres. Elle s'observe surtout chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli, en particulier celles ayant une maladie chronique du foie. Chez ces personnes, des complications graves sont possibles, en particulier un choc septique pouvant entraîner le décès.

Pour se protéger contre Vibrio vulnificusil est donc recommandé : 

  • d'éviter l'exposition à l'eau de mer en cas de plaie ;
  • d'éviter de consommer des crustacés non cuits.

Source : Outbreak News Today.

Lien : http://outbreaknewstoday.com/vibrio-vulnificus-in-connecticut-unusual-numbe...


Voir d'autres nouvelles sur : Etats-Unis