Code abonné :

Sujet :     Recherche :  

pays :   maladie :   vaccin :

En cours de lecture 1 / 14234

04/04/2021 -
Cas de campylobactériose liés à du lait cru dans l'Etat de Washington aux Etats-Unis


Auteur : Jacques MORVAN  - Biographie et Liens d'intérêt Lu 101 fois

Aux Etats-Unis, au moins 5 personnes dans l'État de Washington ont contracté une infection à Campylobacter après avoir bu du lait cru non pasteurisé de la Dungeness Valley Creamery. Le département de la santé n'a pas communiqué de détails sur l'âge ou l'état des personnes infectées. Les tests pratiqués ont détecté Campylobacter jejuni.

Selon le ministère de la Santé de Washington, la crémerie a rappelé tout son lait cru dont la date de péremption est le 13 avril ou avant. Le rappel concerne le lait en contenants de deux litres, d'un demi-litre, d'un quart et d'une pinte. Il a été vendu aux clients de l'ouest de l'État de Washington dans le magasin de la ferme, dans des magasins de détail extérieurs et dans des points de dépôt.

Rappels sur la campylobactériose :

La bactérie Campylobacter est une cause majeure de maladies diarrhéiques d'origine alimentaire chez l'homme et la cause bactérienne la plus courante de gastroentérite de part le monde.
Le genre recouvre 17 espèces et 6 sous-espèces, dont les plus fréquemment signalées comme à l'origine de maladies humaines sont Campylobacter jejuni (sous-espèce jejuni) et C. coli. Les espèces du genre Campylobacter se retrouvent dans le tube digestif de la plupart des animaux à sang chaud. Elles sont présentes chez les animaux destinés à l'alimentation humaine tels que volailles, bovins, porcs, ovins, autruches et crustacés, et chez les animaux de compagnie tels que chiens et chats.

La principale voie de transmission est alimentaire et passe par la consommation de viandes et de produits dérivés de la viande insuffisamment cuits ou encore de lait cru contaminés. L'eau ou la glace contaminée sont aussi des sources d'infection. Une certaine proportion des cas résulte du contact avec une eau contaminée dans le cadre d'activités récréatives.

Les symptômes de cette maladie apparaissent habituellement deux à cinq jours après l'infection, mais la durée de la période d'incubation peut aller de un à dix jours. Parmi les symptômes cliniques figurent la diarrhée (accompagnée souvent de sang dans les selles), les douleurs abdominales, la fièvre, les céphalées, les nausées et/ou les vomissements. Ces symptômes durent habituellement entre trois et six jours. Les décès sont rares et ne concernent habituellement que les très jeunes enfants et les personnes âgées ou encore les individus souffrant déjà d'une autre maladie grave.
Le traitement des infections à Campylobacter consiste principalement en la réhydratation des patients. Le recours aux antibiotiques n'est pas recommandé dans le cas d'entérites modérées, mais peut être une solution pour les cas graves ou prolongés ou pour les patients immunodéprimés ou ayant une maladie sous-jacente, ou pour les femmes enceintes. Dans ces conditions, l'infection peut être traitée par érythromycine, tétracyclines ou fluoroquinolones.

La prévention individuelle des campylobactériose repose sur un ensemble de mesures d'hygiène :

  • Se laver les mains à l'eau et au savon avant de manger, avant de préparer un repas, après avoir été en contact avec des animaux ou leur nourriture ou leurs crottes,  après avoir touché les effets personnels de son animal (jouets ...) ou son habitat (coussin, cages, réservoirs, poulaillers ...), avant et après avoir pris soin d'une personne atteinte de diarrhée, après avoir utilisé les toilettes, après avoir changé des couches ou nettoyé un enfant qui a utilisé les toilettes, après avoir touché des ordures. Les adultes doivent surveiller le lavage des mains des jeunes enfants ;
  • Respecter les bonnes pratiques d'hygiène en cuisine, notamment se laver les mains et laver les ustensiles de manière régulière ; laver soigneusement les fruits et légumes avec de l'eau potable avant de les consommer ; nettoyer les surfaces et ustensiles de cuisine après la manipulation de volaille ou de viande crue ; utiliser une planche dédiée au découpage de la viande crue et nettoyer sans délai les planches à découper et les ustensiles utilisés pour la préparation de la viande crue ;
  • Respecter les règles de conservation des aliments : conserver la volaille ou la viande crue dans le réfrigérateur séparées des aliments consommés crus ou des plats préparés ; respecter les recommandations de conservation prescrites sur l'étiquetage notamment la date limite de consommation ; vérifier régulièrement que la température du réfrigérateur est correcte et le nettoyer régulièrement.
  • Respecter les règles de cuisson : la consommation de viande de volaille crue doit être proscrite ; cuire suffisament (cuisson à cœur, > 65°C) la viande de volaille, de bœuf et de porc ce qui permet de détruire les Campylobacter ; lors de la cuisson au barbecue, et en règle générale, vérifier que la chair du poulet n'est pas rosée et qu'elle ne présente pas de trace de sang.
  • Appliquer les règles générale de prévention des infections transmises par les animaux de compagnie : ne pas mettre ses mains dans ou autour de sa bouche après avoir caressé ou joué avec des animaux ; ne pas mettre dans sa bouche les objets qui ont été en contact avec des animaux ; ne pas embrasser ses animaux de compagnie ; ne pas laisser les animaux vous lécher la bouche et le visage ; ne pas laisser les animaux lécher une blessure ouverte ou des zones avec une peau abîmée ; nettoyer les affaires et l'habitat de son animal à l'extérieur (si le nettoyage ne peut être fait qu'à l'intérieur, utiliser une baignoire ou un grand évier qui peut être nettoyé et désinfecté et éviter d'utiliser un évier de cuisine, si possible).
  • Déclarer les cas de toxi-infections alimentaires collectives auprès de son médecin.

Source : Food Safety News.

Lien : https://www.foodsafetynews.com/2021/04/raw-milk-recalled-at-least-five-peop...


Voir d'autres nouvelles sur : Etats-Unis