Code abonné :

Sujet :     Recherche :  

pays :   maladie :   vaccin :

En cours de lecture 1 / 14428

06/06/2021 -
Cas de fièvre hémorragique à Hantavirus avec syndrome rénal en Afrique du Sud importé de Croatie


Auteur : Jacques MORVAN  - Biographie et Liens d'intérêt Lu 124 fois

En Afrique du Sud, le premier cas importé d'infection à Hantavirus confirmé en laboratoire a été enregistré en mai 2021. L'affaire impliquait un homme d'affaires sud-africain de 37 ans, vivant et travaillant à Crikvenica en Croatie, qui a été malade avant une visite de retour en Afrique du Sud, et qui a été hospitalisé à Johannesburg pour une maladie fébrile aiguë et une insuffisance rénale avec thrombocytopénie modérée et augmentation des globules blancs.
Le syndrome de fièvre hémorragique à Hantavirus avec syndrome rénal (FHSR) a été suspecté compte tenu de son tableau clinique et l'histoire épidémiologique (visite dans des écuries avec présence de rongeurs). Un autre visiteur des écuries a été confirmé avec une infection à Hantavirus, ce qui a contribué à la suspicion de la maladie chez ce patient. Au National Institute for Communicable Diseases en Afrique du Sud le diagnostic a été confirmé par technique sérologique et biologie moléculaire (RT-PCR). Une analyse de séquençage a indiqué que le virus Puumala (PUUV) était l'agent causal de la maladie du patient.

La Croatie est endémique pour la FHSR associée à 2 hantavirus différents, le PUUV et le virus Dobrava (DOBV). 

Rappels sur la fièvre hémorragique avec syndrome rénal (FHSR) :

Elle correspond à plusieurs affections cliniquement proches dues à des Hantavirus appartenant à la famille des Bunyaviridae.  Ces virus ont également été identifiés en Asie et en Afrique.

La transmission par aérosol des excréments de rongeurs, hôte réservoir de virus, reste le seul moyen connu de transmission du virus à l'homme.

Les symptômes se développent habituellement une à deux semaines d'incubation après l'exposition à des matières infectieuses, mais dans de rares cas, ils peuvent mettre jusqu'à 8 semaines pour se développer.
L'évolution de la maladie peut être divisé en cinq phases :

  • La phase fébrile : Les symptômes comprennent une rougeur des joues et du nez, de la fièvre, des frissons, les sueurs, la diarrhée, une impression de malaise, des céphalées, des nausées, des douleurs abdominales, un mal de dos, des problèmes respiratoires tels que ceux qu'on rencontre couramment avec le virus de la grippe, ainsi que des problèmes gastro intestinaux. Ces symptômes durent habituellement trois à sept jours, et apparaissent deux à trois semaines après l'exposition.
  • La phase hypotensive : Les symptômes peuvent se manifester par une tachycardie et une hypoxémie. Cette phase peut durer pendant 2 jours.
  • La phase oligurique : Cette phase dure de trois à sept jours et se caractérise par l'apparition d'une insuffisance rénale et d'une protéinurie.
  • La phase diurétique : Elle est caractérisée par diurèse de trois à six litres par jour, qui peut durer de quelques jours jusqu'à plusieurs semaines.
  • La phase de convalescence : C'est normalement lorsque la guérison survient et que les symptômes commencent à s'atténuer.

La gravité de la maladie varie en fonction du virus responsable de l'infection. Les infections par les virus Hantaan et Dobrava provoquent généralement des symptômes graves, tandis que Séoul, Saaremaa, et le virus Puumala sont généralement responsables de manifestations plus plus modérées.

La guérison complète peut prendre des semaines ou des mois.

Les voyageurs doivent :

  • éviter tout contact avec les rongeurs ;
  • porter un masque et des gants pour manipuler un animal mort ;
  • les campeurs doivent éviter les contacts avec des rongeurs dans leur tente et protéger leur nourriture de toute contamination.

Source : National Institute for Communicable Diseases, South Africa.

Lien : https://www.nicd.ac.za/wp-content/uploads/2021/05/NICD-Monthly-Communiqué-M...


Voir d'autres nouvelles sur : Afrique du Sud - Croatie