Code abonné :

Sujet :     Recherche :  

pays :   maladie :   vaccin :

En cours de lecture 5 / 698  

29/12/2021 -
Infections à hantavirus signalées dans la région autonome du Ningxia Hui en Chine


Auteur : Jacques MORVAN  - Biographie et Liens d'intérêt Lu 1023 fois

En Chine, le service des urgences de l'hôpital général de l'Université de la région autonome du Ningxia Hui a admis 2 patients atteints d'une grave fièvre hémorragique.

  • Le 1er patient admis à l'hôpital était un jeune homme, qui est tombé malade le 9 décembre 2021 avec de la fièvre et des frissons. Le 12 décembre les symptômes du patient se sont aggravés. Le patient étant dans un état critique, il a été transféré à l'hôpital général de l'université de médecine du Ningxia le 14 décembre 2021. L'interrogatoire a appris que le patient vit dans une zone rurale, a des bovins et des moutons à la maison et que les rats ont infesté la cour et la zone de travail. Le diagnostic de fièvre hémorragique avec syndrome rénal [HFRS] sur la base des manifestations cliniques et épidémiologiques a été confirmé au Ningxia Center for Disease Control and Prevention sur un test d'anticorps IgM positif.
  • L'Hôpital général de l'Université de médecine du Ningxia a reçu un 2e cas de fièvre hémorragique sévère le 20 décembre 2021 diagnostiqué sur la base des antécédents épidémiologiques et cliniques.
Le rapport ci-dessus n'indique pas quel hantavirus ou quels hantavirus sont ceux qui sont impliqués dans ces cas. Il y a 3 hantavirus en Chine qui causent la HFRS et sont endémiques : virus Hantaan et virus Saaremaa avec pour réservoir le mulot rayé Apodemus agrarius, le virus Séoul avec pour réservoir le rat surmulot Rattus norvegicus.

 

La fièvre hémorragique avec syndrome rénal correspond à plusieurs affections cliniquement proches dues à des Hantavirus appartenant à la famille des Bunyaviridae (notamment les virus Hantaan, Séoul, Puumala et Dobrava-Belgrade). Ces virus ont également été identifiés en Asie et en Afrique.
La transmission par aérosol des excréments de rongeurs, hôte réservoir de virus, reste le seul moyen connu de transmission du virus à l'homme.

L'incubation de la maladie est de une à deux semaines, mais peut atteindre 8 semaines dans certains cas. La maladie comprend cinq phases :

  • Phase fébrile. Elle est accompagnée habituellement d'un syndrome grippal et de signes digestifs. Elle dure trois à sept jours.
  • Phase hypotensive. Les signes observés sont une tachycardie, une hypoxémie et une baisse des plaquettes (thrombopénie). Cette phase peut durer deux jours.
  • Phase oligurique (trois à sept jours). Atteinte rénale (insuffisance rénale et protéinurie).
  • Phase diurétique (quelques jours à plusieurs semaines), caractérisée par une diurèse abondante (polyurie) de trois à six litres par jour.
  • Phase de convalescence. Les symptômes s'atténuent, annonçant la guérison.

La gravité de la maladie varie en fonction du virus responsable de l'infection. Les virus Hantaan et Dobrava sont responsables des formes les plus graves, tandis que les virus Séoul, Saaremaa et Puumala sont généralement responsables de manifestations plus modérées. La guérison complète peut prendre des semaines ou des mois.
 
Les voyageurs doivent éviter tout contact avec les rongeurs. Le port de masque et de gants est indispensable pour manipuler un animal mort. Les campeurs et éco-touristes doivent éviter les contacts avec des rongeurs dans leur tente ou habitation et protéger leur nourriture de toute contamination.

Source : ProMED.

Lien : https://promedmail.org


Voir d'autres nouvelles sur : Chine