Code abonné :

Sujet :     Recherche :  

pays :   maladie :   vaccin :

En cours de lecture 1 / 16341

23/09/2022 -
Situation de l'encéphalite à tiques en Suisse


Auteur : Jacques MORVAN  - Biographie et Liens d'intérêt Lu 87 fois

En Suisse, l'été 2022 a vu un nombre record de cas d'encéphalite à tiques (TBE). Début septembre 2022, plus de 300 personnes avaient contracté le virus de la méningo-encéphalite à tiques. Il y avait eu moins de 100 cas au cours de la même période il y a 10 ans.

Les années très chaudes, les tiques prolifèrent et on estime qu'une tique sur cent est porteuse du virus [TBE], tandis que la proportion tombe à une sur un mille si la même période est plutôt fraiche. Cette situation a été aggravée par le dérèglement climatique.

Alors que les régions à risque se limitaient encore à certains secteurs il y a 10 ans, toute la Suisse est aujourd'hui touchée par la propagation de ce virus dangereux. Seuls le Tessin et Genève sont encore relativement épargnés.

Rappels sur l'encéphalite à tique :

L'encéphalite à tique (TBE) ou méningoencéphalite à tique est une encéphalite virale due à un arbovirus de la famille des Flaviviridae, le TBEV. La transmission est presque exclusivement vectorielle et presque toujours transmise par des tiques, et notamment en Europe par Ixodes ricinus, ou moins souvent par ingestion de lait et produits laitiers non pasteurisés.
Elle est observée dans certaines régions délimitées d'Europe (principalement en Suède, en Finlande, dans le Nord de la Suisse, en Autriche, dans le Sud de l'Allemagne), en Russie et les pays de l'ex-URSS et en Asie du Nord. La « saison des piqûres de tiques » en Europe s'étend généralement d'avril à octobre (selon les années et le climat, de mars à novembre).

Pour éviter les piqûres de tiques, le voyageur doit prendre certaines précautions :

  • Rester sur des sentiers balisés et éviter les buissons, zones boisées et humides.
  • Préférer des vêtements couvrants (pantalon, manches longues, chaussures fermées).
  • Traiter éventuellement les vêtements avec un insecticide.
  • Protéger les zones de peau exposées avec un répulsif à base de DEET.

En fin d'activité, inspecter toutes les parties du corps, afin d'enlever une éventuelle tique dès que possible. Il faut extraire la tique à l'aide d'un tire-tique disponible en pharmacie, ou d'une pince-à-épiler. Il faut éviter d'écraser la tique, de la brûler ou d'appliquer diverses substances.

La vaccination contre l'encéphalite à tiques est recommandée pour tous les voyageurs séjournant en zone rurale ou forestière des régions d'endémie en Europe centrale, orientale et septentrionale, du printemps à l'automne. Trois vaccins inactivés (Encepur, Ticovac adulte et Ticovac enfant) sont disponibles en France. A côté d'un schéma de primovaccination conventionnel qui s'étale sur 5 ou 9 mois selon le vaccin utilisé, existe une possibilité de vaccination selon un schéma dit "accéléré". Le maintien d'une protection vaccinale efficace nécessite des injections de rappel selon un rythme qui dépendra de l'âge.

Source : ProMED.

Lien : https://promedmail.org

En savoir plus sur : Encéphalite à tiques - ENCEPUR® - TICOVAC 0,25 ml ENFANTS® - TICOVAC 0,5 ml ADULTES®


Voir d'autres nouvelles sur : Suisse - Encéphalite à tiques - ENCEPUR - TICOVAC 0,25 ml ENFANTS - TICOVAC 0,5 ml ADULTES