Code abonné :

Sujet :     Recherche :  

pays :   maladie :   vaccin :

En cours de lecture 3 / 16779

24/01/2023 -
Le Danemark signale une forte augmentation des infections à streptocoques du groupe A


Auteur : Jacques MORVAN  - Biographie et Liens d'intérêt Lu 107 fois

Au Danemark, le Statens Serum Institut (SSI) rapporte que de plus en plus de personnes sont actuellement diagnostiquées avec une infection à streptocoques du groupe A (Streptococcus pyogenes), et l'augmentation a maintenant atteint un niveau qui dépasse de loin la normale pour cette période de l'année.

En outre, le nombre de cas invasifs (SGA) a triplé en un mois. Il s'agit de cas où les streptocoques se sont propagés et ont provoqué des troubles graves, par exemple une septicémie. En décembre, 68 cas ont été enregistrés, alors qu'ils n'étaient que 22 en novembre.

Habituellement, c'est entre janvier et mars que l'on observe le plus de cas d’infection invasive, et jusqu'à présent, de nombreux tests positifs ont été enregistrés en janvier. Les cas les plus graves sont observés chez les personnes âgées de plus de 65 ans, mais un nombre plus restreint de cas invasifs est également détecté chez les enfants de moins de 5 ans. Un nombre croissant de décès est enregistré dans les 30 jours suivant la détection, mais il n'est pas proportionnellement plus élevé que d'habitude. 

Cette hausse est observée dans toute l'Europe

Rappels sur Streptococcus pyogenes :

Streptococcus pyogenes est une espèce pathogène pour l'homme, ses réservoirs naturels étant la muqueuse pharyngée et la peau de l'Homme. Cette espèce, qui a un fort potentiel épidémique, se transmet par voie aérienne ou par contact direct ou indirect dans l'entourage de patients atteints de lésions cutanées, d'angines ou d'autres lésions muqueuses.

Il est responsable d'une grande variété d'infections dont le pronostic est le plus souvent bénin pour les infections superficielles, telles qu'angines, impétigo, ou scarlatine, mais beaucoup plus sévère voire malin pour les infections profondes, telles que septicémies, dermo-hypodermites, infections puerpérales, pleuro-pneumopathies, méningites, notamment en cas de nécrose tissulaire ou syndrome de choc toxique streptococcique.

Le taux de mortalité des infections invasives est estimé entre 10 et 16% toutes pathologies confondues (les taux de mortalité sont respectivement à plus de 40 % en cas de choc toxique streptococcique, 20 à 45% pour les dermo-hypodermites nécrosantes et plus de 50% pour les rares méningites).

Source : Outbreak News Today.

Lien : http://outbreaknewstoday.com/denmark-reports-sharp-increase-in-group-a-stre...


Voir d'autres nouvelles sur : Danemark